• septembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « mai   oct »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • StatPress

    Visits today: 33
  • Accès à la culture

    Notre projet alternatif portera sur l’organisation d’une manifestation mouvante ou fixe (parc des Bastions, si autorisation obtenue) en faveur de la création de nouveaux lieux auto-gérés. Le but serai de sensibiliser la partie de la population qui “craint” ce milieu, dû au cliché qu’il subit.  En effet, la situation à Genève est au plus bas. Comme lieux alternatifs, il ne reste plus que l’Usine ou l’écurie où les gens peuvent sortir sans être obligés de dépenser toutes leurs économies. Que reste-t-il pour sortir sans trop depenser? Pour aller au cinémas sans payer 18fr ?

    Une grande partie de la population genevoise porte encore trop de préjugés sur ces mouvements qui sont jugés décadants. Ces lieux ont l’avantage de ne pas rechercher le profit, ce qui permet des activités ouvertes à toutes les classes sociales. Ils permettent aussi une libérté d’epression que ce soit au niveau artistique ou au niveau vestimentaire.

    Attention: changement de projet en date du 11 mars 2010

    18 mars 2010

    Problématique:

    Les préjugés que les personnes âgées ont vis-à-vis de la culture jeune, l’art du hip/hop, et les lieux alternatifs. Une grande partie de la population genevoise porte encore trop de préjugés sur ces mouvements qui sont jugés décadents. Ces lieux ont l’avantage de ne pas rechercher le profit, ce qui permet des activités ouvertes à toutes les classes sociales. Ils permettent aussi une liberté d’expression que ce soit au niveau artistique ou au niveau vestimentaire. En terme d’accès à la culture, la situation à Genève est en effet au plus bas. Comme lieux alternatifs, il ne reste plus que l’Usine ou l’Écurie où les gens peuvent sortir sans être obligés de dépenser toutes leurs économies. Que reste-t-il pour sortir sans trop dépenser? Pour aller au cinéma sans payer 18fr ?

    Objectifs:

    Sensibiliser cette tranche d’âge à la culture jeune et réduire leurs préjugés. Le but serait d’informer une partie de la population qui “craint” ce milieu, dû au cliché qu’il subit.

    Étapes et activités:

    1. Élaborer notre stratégie

    2. Trouver un public cible

    3. Prendre contact avec un EMS

    4. Organiser notre animation, avec photo et discussion

    5. Évaluer l’impact de notre animation

    Au début, nous voulions organiser une manifestation pour sensibiliser la population à la nécessité de lieux alternatifs pour garantir à tous l’accès à la culture. Nous avons pris contact avec l’Union des Espaces culturels autogérés qui était intéressé par notre projet. Mais, vu les forces et le temps dont nous disposions, nous avons décidé de restreindre notre projet et de trouver le public qui a le plus de préjugés sur cette culture alternative, qui est d’après nous, les personnes âgées.

    Nous avons pris contact avec l’EMS des Marronniers pour leur présenter notre projet. Ils sont ravis de nous recevoir le 19 mai dans l’après-midi pour notre intervention. Nous avons préparé un diaporama comme support de réflexion et nous réjouissons de voir ce que la discussion va donner.

    Problématique: Les préjugés que les personnes âgées ont vis-à-vis de la culture jeune et notamment l’art du hip/hop.

    Objectifs: Sensibiliser cette tranche d’âge à la culture jeune et réduire leurs préjugés.

    Activité: expo, plus soirée débat -discussion dans un EMS

    Nous avons pris contact avec l’EMS les Marroniers

    organisation d’une exposition photo représentant différents tags

    information pour gérer le débat…

    Public cible: personnes âgées

    Calendrier: rdv lundi 22 mars 2010 à l’EMS des Marroniers à 15h30

    André Ficeto

    Laisser un commentaire