• novembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • StatPress

    Visits today: 25
  • Aide à la précarité

    Problèmatique: Sensibiliser les gens au manque d’aide aux personnes en situation de précarité.

    Objectifs: Se rendre compte de la situation des personne défavorisées et pouvoir faire quelque chose pour se rendre utile.

    Activité: Notre première activité a été de rencontrer une personne, qui se nomme kevin, au club sociale rive gauche. Nous avons parler avec lui pendant un petit moment et il nous a expliqué le fonctionnement du club social.  Le club social offre plusieurs activités aux personnes qui y viennent , notamment des lotos, des séances de cinéma et des tournois d’échecs. Il y a bien evidemment les éducateurs qui sont en permanence présent pour parler avec eux et les aider a trouver un logement, un travail ou simplement les aider pour les questions administratives. Cependant ils ne peuvent pas aider toutes les personnes car il y en a qui sont en situation illégale sur le territoire et cela devient donc difficile de les aider pour trouver un logement ou un travail. Dans le club social il y a toutes sortes d’origines. Il y a aussi ceux qu’ont appellent les “workingpoor” ceux qui travaillent mais qui ne gagnent pratiquement rien et qui ont besoin qu’on les aides. Il existe plusieurs autres associations qui les aident et proposent différentes choses.

    Notre seconde activité sera de passer la journée dans ce club en compagnie des éducateurs et des personnes qui y viennent. Ont leurs servira le petit déjeuner ainsi que le repas de midi. Nous serons là-bas de 8h00 à 16h30.

    Notre dernière activité a été de travailler pendant une journée au club sociale rive gauche en compagnie d’auxiliaire de cuisine et au service plus des éducateurs. Ces éducateurs étaient là pour encadrer et aider les personnes en difficulté professionnel ou encore pour leurs logements, ou tout simplement être là pour leur parler et les écouter.

    Journal de bord:

    Jeudi 20 janvier 2011: Nous allons rencontrer une personne d’une association pour pouvoir discuter de l’organisation des aides mise en place  pour les personnes précaires puis décider avec la personne qu’on rencontrera d’une activité qui serai bénéfique tant pour nous que pour les personnes en situation de précarité. Par la suite nous mettrons en place notre projet.

    Jeudi 27 janvier 2011: Nous avons été , le lundi 24 janvier 2011, au club sociale rive gauche disctuer avec kevin du fonctionnement du club. Marion a été assez mal à l’aise en entrant car tout les regards étaient posé sur nous. Puis par la suite, elle s’est sentie mieux. Yann lui était assez à l’aise. Ce premier rendez-vous nous a permis de nous rendre mieux compte de la situation des personnes précaires, mais surtout qu’il n’y a pas que des personnes véritablement dans le besoin qui sont présentes, mais aussi ceux qui ont envie de compagnie et de discuter en prenant leurs cafés.

    Jeudi 3 février 2011: Nous avons été au club sociale rive gauche le mercredi 2 février 2011 de 8h00 à 16h45  entant que bénévole. Nous avons, en arrivant, préparer le pain et la confiture a distribuer. Ensuite à 8h30 les portes se sont ouvertes et le monde a commencé à arrivé. Ils avaient tous un tickets (un bon) pour le petit-déjeuner qu’ils déposaient dans un panier pour que par la suite nous les comptions . Après le petit-déjeuner ,qui finissait à 9h30, nous avons ranger les verres et les assiettes qui trainait. Ensuite, nous servions des cafés et des thés, selon leurs envies, jusqu’à 11h30. De 11h30 à 11h45, Yann a coupé le pain et moi je rangeais le garde-manger. A midi, le repas a été servit aux personnes. Ces repas proviennent de l’hôpital qui offre au club social des repas tout les midis. A la fin du repas, nous avons ranger les grands bacs où étaient entreposés les repas. Un peu plus tard nous avons recommencer a servir les cafés ainsi que les thés. A 16h30 les personnes présentes ont commencé à s’en aller car le club allait bientôt fermer. Nous avons donc, en compagnie des auxiliaires, commencer a ranger la salle. Notre travail s’est terminée à 16h45. Dur journée de travail ! Durant toute cette journée les personnes qui venaient ont été plutôt accueillante et souriante. Nous pensions que cela serai plus difficile mais en réalité nous avons beaucoup aimé cette journée car elle a été enrichissante tant au point de vue relationnel qu’au point de vue du travail. Au départ, quand nous ne connaissions pas vraiment en quoi cela consistait, nous appréhendions de venir y travailler car c’est un autre monde  auquel nous ne sommes pas habitués. Mais par la suite nous nous sentions véritablement à l’aise avec eux.

    3 Commentaires pour “Aide à la précarité”

    1. catherine luthy écrit:

      Bonjour,

      n’oubliez pas de remplir les rubriques ci-dessus jusqu’à mardi au plus tard !!

      à jeudi.

    2. catherine luthy écrit:

      Bonsoir,

      C’est intéressant ! Rajoutez encore quel jour vous serez présent de 8 à 16h.

      A jeudi pour la suite !

    3. catherine luthy écrit:

      Journal de bord intéressant et précis. Que pourriez-vous dire, en guise de conclusion sur le blog, à propos de votre objectif de départ: sensibiliser la population genevoise à propos de la précarité ?

    Laisser un commentaire