• novembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • StatPress

    Visits today: 39
  • Un sujet encore tabou : L’homophobie

    Mélanie, Camille, Céline, Elena

    Probléme: Si les jeunes ont tendance à avoir une attitude de rejet envers les homosexuels, c’est à cause d’un manque d’information.

    Démarches : Nous allons envoyer une lettre au service  santé de la jeunesse, qui fait part de notre idée d’intégrer au cours d’éducation sexuelle dans les cycles d’orientation, des informations précises sur l’homosexualité afin d’atteindre notre objectif. Pour les années à venir,  nous espérons que le SSJ continuera de transmette les informations concernant notre projet.

    Objectif : Sensibiliser les jeunes ( 11-15 ans ) à propos de ce sujet encore très tabou qu’est l’homosexualité afin que plus tard, lorsqu’il seront confrontés aux homosexuels, ils aient un comportement et une réaction tout à fait normale envers eux.

    Journal de bord:

    le 21/01/11

    Nous avons pris contact avec Mme  Verheecke en lui envoyant un mail pour lui expliquer notre projet et pour voir si elle pouvait nous renseigner par rapport au manque d’information dans les cours d’éducation sexuelle par rapport a l’homosexualité. Voici l’e-mail:

    Madame,
    Nous sommes quatre étudiantes à l’ECG Jean-Piaget. Dans le cadre de notre cours de civisme, Nous avons comme projet d’intégrer l’homosexualité dans les cours d’éducation sexuelle dans les cycles d’orientation. Pour ce fait, nous avons besoin d’un maximum d’information concernant la politique du SSJ dans le cadre de l’éducation sexuelle dans l’enseignement genevois pour pouvoir faire notre projet au mieux. Pour cela, nous souhaitons vous rencontrer à votre convenance si cela est possible.
    En attendant votre réponse, meilleures salutations.
    Camille Corbet, Céline Riotton, Elena Blanco, Mélanie Da Luz Antunes


    le 23/01/11

    Après cela nous avons reçu sa réponse qui nous a troublé. La voici:

    Bonjour,

    Si vous voulez déjà lire le site du Service Santé Jeunesse, en particulier en suivant le lien:

    http://www.ge.ch/sante_ecole/education_sexuelle.asp

    vous verrez que la prévention de l’homosexualité est déjà “intégrée” aux cours d’éducation sexuelle au CO et au PO.

    A ce sujet, permettez-moi de vous dire que le “projet d’intégrer l’homosexualité aux cours d’éducation sexuelle” paraît quelque peu présomptueux tel qu’il est présenté, non seulement parce que le sujet est déjà intégré depuis au moins une quinzaine d’années, mais aussi parce qu’on dirait que c’est vous qui allez vous charger de l’intégrer…

    ;-)

    Il vaudrait mieux écrire, par exemple: “…projet de noter comment la prévention de l’homosexualité est intégrée dans les cours d’éducation sexuelle”.

    Si vous voulez me rencontrer, pourquoi pas, j’ai la charge de représenter parmi d’autres le travail du SSJ dans le domaine de la prévention de l’homophobie.

    Cependant, je vous demanderai de me faire parvenir au préalable les questions que vous désireriez me poser, afin de rendre notre entretien structuré.

    Ensuite, je vous ferai parvenir des dates disponibles.

    A très bientôt et bravo d’avance pour votre travail !

    Le 28/01/11

    d’après cela nous avons décidé de lui répondre gentiment et de lui envoyé des questions “types” voici notre réponse:

    Madame,

    Nous souhaitons tout d’abord vous remercier d’avoir lu et répondu à notre e-mail. Après la lecture de votre message nous avons parcouru le site du SSJ. Bien que le site soit très complet, certaines de nos questions restent sans réponses. Nous nous permettons donc, de vous soumettre quelques questions au préalable à une rencontre avec vous, ainsi que vous nous le proposiez dans votre message.

    -Pour quelles raisons, la question de l’homosexualité ne figure-t-elle pas de manière explicite dans le programme des cours d’éducation sexuelle aux CO et PO?
    -Le cas échéant, envisageriez-vous de modifier la teneur du site de manière à ce que l’homosexualité y figure clairement?
    -Après avoir posé la question à des proches, des amis, de la famille et dans l’enseignement qui fréquentent ou ont fréquenté le CO et/ou PO, nous constatons que l’homosexualité n’a pas été abordée dans la plupart des cas. Avez-vous une explication à ce constat?

    Il est bien entendu que nous ne prétendons pas nous substituer au rôle du SSJ concernant le traitement de l’homosexualité dans les écoles. Nous menons ce projet dans le cadre d’un cours de civisme qui traite des différentes formes de discriminations et ce projet est l’occasion pour nous d’acquérir une expérience enrichissante. C’est pourquoi nous espérons avoir des réponses dans un entretien que vous fixeriez à votre convenance.

    Recevez, Madame, nos meilleures salutations.

    Camille Corbet , Céline Riotton, Elena Blanco, Mélanie Antunes

    Le 4/02/11
    Nous avons décidé de faire un sondage dans les classes de 1 ère années et de compléments de formation
    pour pouvoir monter un dossier en vue de notre rencontre avec Mme Verheecke. Voici le sondage:

    Concerne: projet de civisme de 3 année. Pouvez-vous faire passer ce sondage dans vos classes préparatoires
    et de 1 ère année. A retourner dans le casier de Mme Sauser-Hall d’ici le 11-02-11
    .
    Merci de votre participation et de votre aide.

    Quatre élèves de 3ème de politique et citoyenneté.

    1)Avez-vous le souvenir d’avoir eu des cours d’éducation sexuelle durant les 3 années du CO?

    2)Si oui, avez-vous eu durant ces 3 années, des informations sur l’homosexualité?

    3)Auriez-vous été intéressés par une information sur ce sujet?

    a)Pourquoi?

    b)Pourquoi pas?

    Voici les résultats imagés de la question 2, concernant le souvenir d’informations reçues sur la question de l’homosexulalité:

    OUI 82
    NON 202
    JE NE SAIS PAS 17
    TOTAL 301

    Le 8/02/11

    Nous avons un rendez vous pour le 15 février avec Mme Verheecke et le 28 février avec le directeur de la SSj et M Sanar a 16h au bureau de la SSj.

    Le 11/02/11

    Nous avons eu les réponses à notre sondage. sur 221 réponses, 153 n’ont jamais eu d’information sur l’homosexualité en cours d’éducation sexuelle, 55 on eu des informations et 13 qui ne savent plus.

    Le 14/02/11

    J’ai reçu le témoignage de M.Sanar par e-mail que je mets sur le site. il nous dis clairement que les jeunes ont besoin d’être informer sur l’homosexualité.

    Bonjour,
    Je ne pourrais pas me prononcer sur les cours concernant l’homosexualité
    puisque je n’ai pas fait mes études en Suisse. Je peux par contre témoigner
    d’un grand besoin d’ateliers concernant des problématiques liées à
    l’homophobies. Le cycle de la Golette est situé au carrefour d’une pluralité
    de culture (plus d’une centaine de dialectes sont parlés au cycle de la
    Golette). De ce fait, il a toujours été central à la Golette d’être attentif
    à des problématiques de “Vivre-ensemble”. D’ailleurs beaucoup de choses, en
    ce sens, ont été entreprises.
    Or, ma surprise n’en fut que d’autant plus grande lorsque la direction a
    émis la volonté de différer des ateliers sur l’homophobie. Non seulement il
    s’agissait bien d’un atelier sur le “vivre-ensemble” tel que le nouveau plan
    Hormos en préconise le développement, mais plus encore, il paraissait urgent
    d’intervenir dans des classes sur cette thématique précise. Des propos
    clairement homophobes sont régulièrement proférés par des élèves. Il ne
    s’agit pas ici de discuter de la teneur des propos, mais simplement de dire
    qu’un discours homophobe s’entend à la Golette. De nombreux maîtres de
    classes étaient déjà intéressés par ces ateliers (il s’agit des enseignants
    à qui j’ai pu en parler sans aucune annonce spécifique. Le nombre aurait
    sans aucun doute nettement augmenté si une information officielle avait été
    donnée à l’ensemble des maîtres) parce qu’il ne savent que trop bien quels
    propos sont tenus par leurs élèves et les enjeux sont sous-jacents à ce type
    de discours.
    Je souhaite vivement que des ateliers sur l’homophobie puissent avoir lieu
    au cycle d’orientation. Il ne s’agit absolument pas de traiter de
    l’orientation sexuelle des uns et des autres, mais bien plus d’une
    sensibilisation à un comportement civil et citoyen dont le cycle est en
    partie garant. La demande pour ce type d’atelier est avérée, c’est bien là
    la preuve d’une réalité qu’on ne peut négliger.

    Bonne continuation

    Raouf SANA, enseignant au cycle de la Golette

    Le 15/02/11

    Nous avons eu le rendez-vous à midi avec Mme.Verheecke, elle a répondu à nos questions.  Elle nous a décrit comment se passait un cours sur la sexualité dans les écoles. Elle nous a dit que le sujet sur l’homosexualité était déjà présent dans le cours. Cependant, ce n’est pas un sujet qui est le plus approfondit  dans le cours. Nous lui avons dit que nous aimerions qu’il y ait plus d’informations sur l’homosexualité sur le site du Service Santé Jeunesse ( http://www.ge.ch/sante_ecole/education_sexuelle.asp ), mais aussi durant les cours d’éducation sexuelle.

    Le 28. février 2011 nous avons le rendez-vous avec le directeur de la SSj et M Sanar a 16h au bureau de la SSj.

    Je mets quelque scann de feuille de sondage que nous avons reçu pour voir un peut la mentalité des jeunes qui sont mal informé en   sortant du cycle.



    Un commentaire pour “Un sujet encore tabou : L’homophobie”

    1. geraldine écrit:

      Hello,

      Voici quelques contacts:
      Mme Hellène Upjohn, formatrice et consultante en prévention et promotion de la santé à Piaget est une personne
      qui a non seulement été dans un groupe de travail interne SSJ élaborant une formation d’adultes professionnels sur la question des orientations sexuelles et de l’homophobie mais la connaissant personnellement, je sais, par ailleurs, qu’Hellène aborde ces questions très fréquemment dans ses classes à Piaget.

      Evelyne Verheecke, également collègue et travaillant aussi sur mandat pour Action Innocence notamment, a participé à la mise sur pied des premières assises contre l’homophobie à Genève.

      C’est une des personnes clefs sur la question dans la maison. Son contact: evelyne.verheecke@edu.ge.ch

      La responsable des pratiques SSJ est Madame Mary-Josée Burnier, qui pourra répondre aux questions du groupe quant à la politique SSJ!
      Son e-mail: mary-josee@etat.ge.ch

    Laisser un commentaire