• janvier 2012
    L Ma Me J V S D
    « juin   fév »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • StatPress

    Visits today: 1
  • Prostitution: je suis une femme

    1. DESCRIPTION DE LA PROBLEMATIQUE (QUI, QUOI, QUAND, OU, COMMENT, POURQUOI?)

    Les personnes qui sont concernées par notre problématique sont les femmes qui se prostituent.
    Le but est de changer la vision que les personnes peuvent avoir des prostituées. Nous souhaitons aussi les rendre attentif au fait que la prostitution est un métier comme un autre et que ces femmes restent des êtres humains avant tout et méritent le respect.
    Ce projet sera réalisé entre décembre et début mars, à Genève et plus précisément dans le cadre scolaire.
    Nous souhaitons faire un court-métrage, dans le but de sensibiliser notre entourage (camarades de classe, amis, famille, etc…), car il y a beaucoup de préjugés vis-à-vis de ces femmes qui sont trop souvent considérées comme des femmes objet plutôt que de vrais êtres humains.

     

     

    QUELS SONT LES ASSOCIATIONS OU SERVICES DE L’ETAT TRAVAILLANT DEJA SUR LA QUESTION ET QUELLES SONT LES STRATEGIES MISES EN PLACE?

    Il y a l’association Aspasie qui se charge de défendre les droits des prostituées. Cette association s’est aussi chargé de créer un calendrier de l’avent aux Bains des Pâquis, retraçant le quotidien des prostituées. Dans celui-ci, nous pouvions trouvés des articles, des photos et divers objets concernant la prostitution.
    Il y a aussi Don Juan, un programme de prévention contre les maladies MST et le sida, qui est adressé à la clientèle.

     

    2. ETABLISSEMENT D’UNE STRATEGIE D’ACTION

     

    OBJECTIF  DU PROJET:

    Grâce a ce projet nous voulons casser les tabous vis-à-vis de la prostitution et mettre les gens au courant à propose de ce métier. Nous voulons également sensibiliser les personnes en général mais surtout les hommes.

     

    PUBLIC CIBLE : 

    La population, mais plus en particulier les hommes.

     

    QUELS SONT MES ALLIES ? QUELS SONT MES OBSTACLES ? 

     

    ALLIES :

    Notre professeur de civisme, Mme Luthy, Géraldine, la coordinatrice de l’association CODAP, Angelina, une prostituée que nous avons interviewé ainsi que l’opinion de passants dans la rue.

     

    OBSTACLES :

    Nous craignons que nous n’ayons pas assez de temps pour réaliser notre projet, que les personnes n’acceptent pas de répondre à nos questions.

     

    DESCRIPTION DE L’ACTIVITE PREVUE:

    Nous allons créer un court-métrage retraçant la journée d’une prostituée, interviewer une prostituée, ainsi que questionner des passants dans la rue.

    RESSOURCES NECESSAIRES (MATERIELLES, HUMAINES ET EVENTUELLEMENT FINANCIERES) :

    Nous avons besoin d’une caméra, d’un ordinateur, une personne qui film, trois personnes qui jouent, un enfant et de personnes volontaires dans la rue pour répondre à nos questions. Ainsi qu’une prostituée qui sera d’accord de nous recevoir pour lui poser des questions.

    CALENDRIER:   

    Nous sommes allés voir le calendrier de l’avent organisé par l’association Aspasie aux Bains des Pâquis. Ce calendrier nous a ouvert les yeux sur la prostitution et nous a introduit dans notre sujet. Il nous a fait réaliser les enjeux d’un tel projet, ainsi que les difficultés que nous allions rencontrés.
    Voici quelques photos que nous avons pris au calendrier de l’avent des Bains des Pâquis:

    Nous allons contacter et prendre rendez-vous avec l’association Aspasie.

    Nous allons par la suite, réaliser notre court-métrage.

    COMMENT ALLONS-NOUS EVALUER LES RESULTATS DE NOTRE PROJET?

    En postant la vidéo sur Facebook, nous espérons recueillir des réactions des internautes vis-à-vis de notre problématique. Nous allons aussi la passer en cours de civisme.

    TITRE DE L’ACTION, PROJET OU ACTIVITE: 

    La prostitution: Comment casser les tabous ?

    3. JOURNAL DE BORD:

    Lundi 23.01.12

    Nous avons tenté de contacter Aspasie (par téléphone et par mail). Nous n’avons pas eu de réponse pour le moment…

    Nous avons commencé à réaliser un court-métrage retraçant la journée d’une prostituée. Il nous reste encore trois scènes à créer, ainsi que le montage par ordinateur. Nous avons comme projet d’interviewer des passants dans la rue ainsi qu’éventuellement une prostituée. Pour l’instant nous avons tout le matériel nécessaire pour réaliser notre projet.

    Lundi 30.01.12

    Nous avons réussis à contacter Aspasie, nous avons rendez-vous le mercredi 1.02.12 avec une prostituée que nous allons interviewer et peut-être filmer.

    Aujourd’hui nous allons tenter d’interviewer des passants à Thônex, ainsi que des élèves de l’ECG.

    Lundi 30.01.12, plus tard…

    Nous sommes donc allées dans la rue pour interviewer les passants. Nous nous sommes rendues devant le centre commercial de Thônex et nous nous sommes séparées en deux groupes. Nous avons réussi à interviewer 6 personnes (2 hommes et 4 femmes) et avons eu de la chance, car l’une d’entre elle avait travaillé dans le domaine de la réinsertion des prostituées. Cependant nous n’avons pas eu le temps d’interviewer des personnes de l’ECG , mais au final, nous ne pensons pas qu’il est utile de le faire, car nous avons suffisamment de réponses à nos questions.

    Lundi 6.02.12

    Finalement, notre rendez-vous avec Angelina, la prostituée, a été reporté au mercredi 8.02.12 à 13h.

    Aujourd’hui nous avons réfléchis à la manière dont nous allions diffuser notre vidéo finale. Nous allons la diffuser dans notre classe de civisme, ainsi que la publier sur Facebook pour recevoir les commentaires de nos amis et connaissances.

    Jeudi 23.02.12

    Nous avons enfin pu rencontrer Angelina. Elle nous a accueilli chez elle et nous avons pu l’interviewer pendant plus de deux heures. Elle nous a raconté son parcours et nous a expliqué comment elle en est arrivé là. Elle a un regard bien particulier sur son métier, puisqu’elle dit aimer ce qu’elle fait.

    Lundi 20.02.12

    Nous sommes allées chez Emilie pour continuer le montage du court-métrage, nous avons rajouté du texte et couper des scènes. Nous avons aussi tourné une scène.

    Lundi 27.02.12

    Nous avons peaufiner le blog et répartis les différentes parties de l’évaluation et du bilan final.

    Quelques finitions restent encore à faire pour le court-métrage…

    Liens:

    Les Bains des Pâquis vont présenter dès mercredi la journée d’une prostituée

    2 Commentaires pour “Prostitution: je suis une femme”

    1. catherine luthy écrit:

      Dans la problématique, on ne saisit pas pourquoi les prostituées sont discriminées, pour quelles raisons c’est problématique ?

      Par conséquent, le public cible est vague, “l’entourage” , “les hommes”,…

    2. maxime écrit:

      J’ai beaucoup de tendresse et de respect envers les prostituées.
      Je suis un clent régulier de ces “dames”.
      Les hommes sont très discrets et hypocrites dans ce domaine.
      Peu d’hommes osent avouer fréquenter les prostituées.
      Je pense pourtant qu’il est très important que les clients de ces femmes apportent des témoignages.
      Le seul reproche:
      -Ces dames ne procèdent plus (à quelques execptions près) à la toilette ingime du client au cours de laquelle elles “vérifiaient” le sexe de celui-ci. C’était rassurant pour les partenaires. Je pense qu’il serait bon de rétablir ce rituel.
      Qu’en pensez-vous?

      Bonne continuation.
      Cordialement.
      Maxime

    Laisser un commentaire