• janvier 2012
    L Ma Me J V S D
    « juin   fév »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • StatPress

    Visits today: 18
  • Club social précarité

    1. Description de la problématique (qui, quoi, quand, ou, comment, pourquoi?)

    La précarité est le stade avant la pauvreté. C’est-à-dire, lorsqu’une personne est dans une situation financière difficile. C’est souvent des problèmes de logement, de travail, loisirs, santé, etc. Cette situation concerne toutes les personnes qui vivent avec des difficultés financières. Ceux-ci peuvent en souffrir à n’importe quel moment de leur vie. Par exemple, lorsqu’ils perdent leur travail, ils n’ont plus la possibilité de suivre leur carrière. De ce fait ils n’ont plus les moyens de subvenir aux besoins nécessaires comme le dentiste, le médecin, les loisirs, la nourriture, et même le logement. Nous allons surtout parler de la précarité à Genève et éventuellement essayer de sensibilisé les gens par rapport à ce sujet.

    - Quels sont les associations ou services de l’état travaillant déjà sur la question et quelles sont les stratégies mises en place?

    Les associations et les services de l’État travaillant déjà sur la question sont les clubs sociaux et Caritas. Les stratégies mises en place sont de mettre à disposition des endroits où les personnes qui vivent dans la précarité peuvent venir manger gratuitement ainsi que des habits à bas prix, voire mêmes gratuits.

    2. Etablissement d’une strategie d’action :

    - Objectif  du projet: Sensibilisé les personnes faces à ce problème dont ils pourraient être, eux-mêmes, les victimes.

    - Public cible : Nous voulons cibler toute personne intéressée ou bien touchée à ce sujet.

    - Quels sont mes allies ? quels sont mes obstacles ?

    • Alliés : Nos alliés dans ce projet sont Géraldine, Mme Sauser Hall, et Kevin.
    • Obstacles : Pas prendre de photos sans autorisation des personnes allant manger au club social.

    - Description de l’activité prévue : Nous avions prévu de refaire un service et aussi faire une activité que nous voulions nous même organiser dans le club social.

    - Ressources nécessaires (matérielles, humaines et éventuellement financières) : Nous avons besoin de notre bonne humeur.

    - Comment allons-nous évaluer les résultats de notre projet? Nous avons pris contact avec une institue inconnue à nous trois. C’était très intéressant pour nous d’être aller là-bas et d’avoir eu la chance d’avoir pu aider à la participation aux services que Kevin propose au club. Nous avons fait énormément d’effort pour mener ce projet à bien malgré les réponses négatives de la part de Kevin. Cependant, ce désagrément ne nous a pas donner l’envie d’abandonner.

    - Titre de notre action: Une bonne action

    3. Journal de bord:

    • lundi 12 décembre : nous avons appelés Kevin pour prendre rendez-vous pour que nous puissions aller visiter le club social.

    • Lundi 19 décembre : nous sommes allées parler pour la première fois au club social, parler à Kevin Walker pour avoir des informations sur le club social. Il nous a expliqué ce qu’était le club social, quelles personnes y venait et ce qu’ils faisaient pour aider ces personnes.

    • Mardi 27 décembre : nous sommes allées faire le service.

    • Lundi 30 janvier : nous avons contacté par mail Kevin pour lui expliquer notre projet :

    « Bonjour Kevin,
    Nous sommes les élèves de l’ECG Jean-Piaget (Monica, Christine et Mélanie), nous étions déjà venues une fois pour poser des questions et une seconde fois pour faire le service avec vous. Nous aimerions savoir si nous pourrions revenir, mais cette fois-ci toutes les trois, pour refaire le service mais aussi pour faire une activité que nous aurons préparée avec les personnes venant manger au club social. Nous voudrions savoir si vous seriez disponible pour la semaine du 13 au 17 février car nous sommes en vacances et nous sommes disponibles toute la semaine. Géraldine sera aussi présente.
    Notre activité consiste a faire quelques jeux amusant :
    - le pendu
    - mimer
    - dessiner
    - etc
    En tout, il y aura 5 petits jeux. A la fin de l’activité, nous remettrions des médailles, faites par nous-même, aux vainqueurs. Puis, suivra une petite danse amusante où tout le monde pourra participer.
    Puisque c’est nous qui voulons organiser l’activité, vous n’aurez rien à faire car la seule chose que nous voudrions, c’est de vous voir y participer aussi.

    En espérant une réponse positive pour nous car cela est l’une des notes de notre projet, nous vous remercions d’avance.
    Meilleures salutations de Monica, Christine et Mélanie. »

    • Mercredi 1er février : nous avons reçu sa réponse, il a été malheureusement rejeté mais nous avons eu une contre proposition de projet de la part de Kevin qui est d’organiser un Loto le mercredi après-midi, jour des activités au club social que nous allons élaborer durant la semaine des vacances scolaires du mois de février.

    « Bonjour Monica,
    Merci pour votre lettre et pour votre proposition de faire des animations chez nous. Nous avons abordé cela lors de notre colloque d’hier et nous avons décidé que les animations proposées étaient très peu appropriées à nos bénéficiaires qui sont plutôt multiculturelles et parlent différentes langues. Aussi, pendant les vacances de février, nous sommes toujours confrontés à une augmentation des bénéficiaires et une équipe de professionnels restreinte.

    Précédemment, nous avons organisé un loto avec des lots à gagner tels que des chemises, produits de beauté, bons Migros. En rapport avec ce projet, nous pouvons vous laissez le temps de récolter des lots et nous planifierons une date ultérieurement, le mercredi après-midi étant souvent un bon moment pour mettre ça en place.

    Merci encore pour votre intérêt et j’attends de vos nouvelles.

    Cordialement. »

    • Lundi 6 février : après sa réponse nous lui avons répondu ceci :

    « Bonjour Kevin,

    Nous aimerions savoir comment vous procédez pour obtenir les lots du loto.
    Comme vous n’êtes pas beaucoup pendant les vacances, nous aimerions vous aider une journée où nous ferions le service et l’activité le même jour de préférence pendant les vacances de février (du 13 février au 17 février).

    Nous vous remercions d’avance!
    Monica, Christine, Mélanie. »

    • Mercredi 8 février : nous avons reçu la réponse de Kevin. Cette réponse nous a beaucoup déçu car il n’avait pas le temps de nous recevoir.

    « Chère Monica,

    Comme je le disais dans mon premier mail, notre équipe de professionnels est en sous-effectif en non l’équipe auxiliaire qui est, elle, en sur-effectif et qui comprend les personnes qui ont l’obligation de travailler. Malheureusement, pendant les vacances de février ce sera carrément impossible d’engager des personnes supplémentaires dans cette équipe.

    Par rapport aux lots du loto, en parlant des gens qui ont déjà fait ça, il faut voir avec votre entourage (amis, etc.) pour obtenir des lots et également des grandes surfaces telles que Manor, Globus ou la Migros.

    Je vous souhaite de bonne vacances. »

    • Lundi 20 février : Nous allons essayer de trouver une solution avec Kevin. Cette solution consistera à refaire un service au club social toutes les trois car la dernière fois nous n’étions que deux à y participer. Voici le courriel que nous lui avons envoyé :

    « Bonjour Kevin,

    Étant donné notre manque de temps, nous ne pourrons pas participer à l’activité du loto, ni ce qui concerne les lots. Nous aimerions donc savoir si nous pourrions venir à nouveau pour faire les deux services ?
    Cette fois-ci nous viendrions toutes les trois pour les services si les dates que vous nous proposerez nous conviennent.


    Merci d’avance.

    Mélanie, Monica et Christine. »

    2 Commentaires pour “Club social précarité”

    1. Jeanne écrit:

      Vous pourriez peut-être parler du fait que votre projet avait pour objectif de départ de sensibiliser d’autres personnes que vous…Finalement, il s’avère que votre projet vous a permis à vous d’aller à la rencontre de personnes en situation de grande précarité, mais que vous n’avez pas eu la possibilité de faire ce travail de sensibilisation envers d’autres personnes.
      Vous pourriez décrire ce changement d’objectif (finalement c’est vous qui avez été sensibilisées, ce qui est très bien aussi!) et dans la question de comment évaluer les résultats de votre projet, vous pouvez exprimer en quoi cela vous a sensibilisé vous à cette problématique.

    2. jeanne écrit:

      Voici une retranscription de ce que vous avez écrit dans la feuille qui vous a été distribuée en début de projet. Vous pouvez insérer ça dans votre problématique :
      “Ces personnes sont discriminées par la société. Certaines pourraient faire recours aux aides mais c’est trop humiliant pour elles. Donc au final, elles ne demandent rien.
      En matière d’accès aux droits fondamentaux, cela pose le problème du droit aux loisirs, à l’éducation, aux contacts sociaux (DUDH, article 24)”.

    Laisser un commentaire