• janvier 2012
    L Ma Me J V S D
    « juin   fév »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • StatPress

    Visits today: 35
  • Et toi, que sais-tu sur les requérants d’asile?

    1. DESCRIPTION DE LA PROBLEMATIQUE (QUI, QUOI, QUAND, OU, COMMENT, POURQUOI?)

    Quand on parle de réfugiés il faut par contre distinguer le terme officiel qui désigne les personnes réfugiés reconnus et le terme de vulgarisation désignant en fait les personnes qui demandent l’asile en Suisse. Il y a en effet une confusion et un abus de langage sur le terme de réfugié qui est un fourre-tout s’adressant aux personnes désignées comme non intégrées à la société suisse.

    Ainsi les réfugiés reconnus sont des réfugiés statutaires qui ne sont pas soumis aux restrictions découlant du droit du marché de l’emploi qui frappent normalement les autres étrangers non-détenteurs d’une autorisation de séjour. Ces réfugiés auxquels la Suisse a accordé l’asile sont autorisés à changer de poste de travail, de canton ou de profession indépendamment de la situation sur le marché du travail.

    Ils peuvent aussi bénéficier des avantages de « la promotion de l’intégration des étrangers » offerte par l’office fédéral de l’immigration, de l’intégration et de l’émigration (IMES), avantages qui ne sont normalement pas destinées aux réfugiés non statutaires décrits plus loin.

    Les réfugiés reconnus ont généralement un permis B à l’année et peuvent après quelques années demander le permis d’établissement qui est le livret C.

    QUELS SONT LES ASSOCIATIONS OU SERVICES DE L’ETAT TRAVAILLANT DEJA SUR LA QUESTION ET QUELLES SONT LES STRATEGIES MISES EN PLACE?

    Vivre Ensemble est une association romande indépendante, laïque et sans but lucratif. Elle publie une revue d’information et d’analyse critique sur la problématique du droit d’asile et des réfugiés en Suisse.

    2. ETABLISSEMENT D’UNE STRATEGIE D’ACTION
    Notre stratégie d’action n’as pas de lieu d’établissement, car elle cherche à atteindre un public assez large, dans le périmètre suisse.
    OBJECTIF  DU PROJET:
    - Notre objectif est de remettre à jour la brochure Halte aux abus  avec des idées plus innovantes.
    - Récolter des informations sur les requérants d’asile auprès des élèves de l’école pour la nouvelle brochure de ”Vivre ensemble”.
    - Sensibiliser une certaine partie de l’école
    PUBLIC CIBLE :
    Le maximum de personnes résidentes en Suisse
    QUELS SONT MES ALLIES ? QUELS SONT MES OBSTACLES ? 
    ALLIES : Plusieurs associations, ayant le même but qui est de sensibiliser la population aux requérants d’asile.
    OBSTACLES : La politique migratoire, certains médias qui essaient de véhiculer une mauvaise image
    DESCRIPTION DE L’ACTIVITÉ PRÉVUE:  Notre activité se concentre sur la recherche d’idées afin de mettre à jour la brochure à l’aide d’un questionnaire, et la création d’un questionnaire distribué à l’ECG Jean-piaget.
    RESSOURCES NÉCESSAIRES (MATÉRIELLES, HUMAINES ET ÉVENTUELLEMENT FINANCIÈRES) :
    Brochure vivre ensemble, internet, l’association vivre ensemble financera le projet
    CALENDRIER:   19 janvier – réunion au CSP avec plusieurs personnes concernées par la création de la brochure
    COMMENT ALLONS-NOUS ÉVALUER LES RÉSULTATS DE NOTRE PROJET?
    TITRE DE NOTRE ACTION:Et toi, qu’est-ce que tu sais sur les requérants d’asile ?!
    3. JOURNAL DE BORD: 

    mardi 31 janvier: nous avons rédigé le questionnaire civismeà l’intention des élèves de l’École, afin d’obtenir des informations pour la prochaine réunion de Vivre Ensemble. Nous comptons le distribuer dans trois classes de chaque degré, durant les heures de RC, et l’acccompagner des stocks d’anciennes brochures “halte aux préjugés”. Nous réfléchissons comment procéder exactement. Est-ce que nous allons en classe et provoquons une discussion sur le sujet, ou est-ce que nous distribuons aux enseignants les questionnaires et les brochures. Nous aurons décidé d’ici mardi prochain, et nous aurons appelé Sophie Malka pour qu’elle nous dise si elle a encore à disposition 180 brochures “Halte aux préjugés”. Le cas échéant, Nicolas, qui habite à côté, ira les chercher pour mardi prochain. (A condition qu’on n’oublie pas de lui dire…!)

    mardi 7 février, nous avons reçu les brochures que Nicolas est allé cherché à la veille de notre entretien téléphonique avec Sophie Malka, elle nous a passé 150 brochures qu’elle avait à disposition. On a remis 60 questionnaires à notre professeur d’éducation citoyenne M.Guida qui les distribuera pour nous dans 3 différentes classes de première degré. Puis nous nous sommes partagé les 120 questionnaires restants afin de les distribuer dans différentes classes.

    mardi 21 février, Jusqu’à la on à distribué les questionnaires que nous avons accompagné des brochures “Halte aux abus”. Nous avons fait une synthèse des réponses les plus fréquentes. Et nous avons sensibilisé les élèves en leur résumant un peu le sujet afin qu’ils puissent mieux répondre aux questionnaire.

    mardi 6 mars, nous avons remis la synthèse des réponses à Sophie Malka, pour qu’elle puisse avoir une meilleure idée de l’opinion d’une partie des élèves de l’ECG jean-piaget de 3 différents degrés afin de mieux adapter la brochure “Halte aux abus” au publique.

     

     

     

     

    Création du questionnaire à distribuer dans l’école
    4. LIENS

     

    Laisser un commentaire