• janvier 2012
    L Ma Me J V S D
    « juin   fév »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • StatPress

    Visits today: 31
  • Handicap

    Histoire de cette population 

    La population et les associations en Suisse, Genève :

    C’est le 1er août 1956 que le pasteur Hubert Grivel va proposer au Général Henri Guisan (général commandant en chef de l’armée suisse durant la Seconde Guerre Mondiale), de l’aider à instaurer, créer une institution, un centre médico-sportif dans lequel les handicapés physique pourraient exercer des activités sportives. De cette manière, ils allaient les aider plus psychiquement que physiquement.

    Ce projet va être accepté par la Fédération Suisse. Ceci va aussi entraîner l’Assurance Invalidité Fédérale (AIV). Cette assurance les prends en charge et leur offre la possibilité de s’intégrer dans cette vie, peu différente de la « nôtre ».

    C’est alors qu’on va nommer cette institution « Sport Handicap Genève » soit « Handisport Genève », qui, par la suite va offrir à cette population des cours de gymnastique, et des sport divers tel que : le basket-ball, volleyball, tir-à-l’arc etc.

    Depuis les années 1960, cette population commence à entrer dans la compétition, tel que les jeux paralympiques de Rome.

    1. DESCRIPTION DE LA PROBLÉMATIQUE

    a. Définissez quelles personnes ou groupe de personnes sont discriminés :

    Ce sont les handicapés physiques qui sont discriminés à cause de leur déficience physique.

     b. Comment sont-elles discriminées et par qui ?

    Les handicapés physiques sont discriminés dans la société autant par les adultes que par les enfants et les jeunes gens.

    Prenons l’exemple d’un handicapé qui cherche du travail. Lors de son entretien, il sera peut-être discriminé par le patron et ses compétences, ses qualités seront jugés « faibles » ou « non suffisantes ». Même si la personne handicapé conviendrait peut-être d’avantage au poste.

     c. Quel problème d’accès aux droits fondamentaux cela pose-t-il ?

    Citez les droits humains qui ne sont pas respectés !

    - droit au travail,

    - droit à l’égalité de traitement

    - respect de la dignité.

     d. Analysez les raisons de cette discrimination (préjugés et raisons de ces préjugés, manque d’action ou de programme de l’État, problème de législation etc.)

     L’une des raisons de cette discrimination est un manque d’information entrainant des préjugés ainsi que la peur dû à la différence. Cela peu-être aussi causé par notre société qui attache une grande importance à l’apparence physique.

      A voir… 

    QUELS SONT LES ASSOCIATIONS OU SERVICES DE L’ÉTAT TRAVAILLANT DÉJÀ SUR LA QUESTION ET QUELLES SONT LES STRATÉGIES MISES EN PLACE?

    Il y a une association à Genève appelée Handisport, qui prend en charge cette population et qui fait en sorte que cette population s’adapte plus ou moins à une vie « normale » et gagne plus d’autonomie physique mais également un soutient moral.

    2. ÉTABLISSEMENT D’UNE STRATÉGIE D’ACTION
    OBJECTIF  DU PROJET:

    Notre objectif est de sensibiliser les classes d’option-sport en les faisant partager leur  passion commune qui est le sport avec  des handicapés.

    Nous aimerions que les adolescents de notre école soient touchés par cette population, et qu’ils se rendent compte qu’il faut aller au-delà des préjugés, parce que ce sont des personnes comme nous malgré leur handicap et peut-être parviendrons nous à changer la vision que les élèves ont d’eux.

    PUBLIC CIBLE :

    A la base, nous souhaitions toucher des classes d’option sport, mais finalement ce sera des classes préparatoires.

    QUELS SONT MES ALLIES ? QUELS SONT MES OBSTACLES ? 
    ALLIES :
    • l’association Handisport,

    • La direction qui nous aidera afin qu’on obtienne les autorisations nécessaires de la part des professeurs de sport et les élèves.

    • Monsieur Guida ainsi que Géraldine Puig.

    OBSTACLES :
    • la direction, qui peut ne pas être d’accord pour des raisons quelconques,

    • les professeurs en raison du programme très chargé scolaire.

    DESCRIPTION DE L’ACTIVITÉ PRÉVUE :

    Notre objectif est d’organiser un tournoi de basket-ball où se mélangera de personnes en chaise roulante et de personnes de notre école. 

    ÉTAPES NÉCESSAIRES A SA RÉALISATION
    • On va d’abord téléphoner à l’association pour prendre rendez-vous avec elle afin qu’on puisse parler un peu et mettre en place certains points.

    •  demander l’autorisation à la direction.

    •  demander aussi l’accord des maîtres de l’Option Complémentaire sport.

      Préparer l’intervention et établir un questionnaire d’évaluation

      On va essayer de réaliser notre projet vers début février, mais la date sera plus précisément fixée en fonction des professeurs de sport et cette population. 

    RESSOURCES NÉCESSAIRES (MATÉRIELLES, HUMAINES ET ÉVENTUELLEMENT FINANCIÈRES) : Une classe accompagné d’un professeur de sport,  une salle d’éducation physique ainsi que du matériel.
    CALENDRIER:   
    COMMENT ALLONS-NOUS ÉVALUER LES RÉSULTATS DE NOTRE PROJET? Nous allons soumettre un questionnaire aux participants.
    TITRE DE NOTRE ACTION:
    ” Roulons ensemble”
    3. JOURNAL DE BORD:

    - D’abord, on a demandé l’accord de la direction sur ce projet, et les doyens ont accepté.

    - Suite à notre entretien, Mme Neuffer, a envoyé un e-mail aux professeurs d’ O.C. sport. Nous avons essuyé un premier refus des professeurs, qu’ils ne pouvaient pas modifier leur programme déjà chargé.

    - Entre temps, on a envoyé un courrier électronique à l’association afin qu’elle soit au courant de notre projet.

    - On a demandé à Mme. Berger et à M. Martin s’ils étaient d’accord que leur classe participe au tournoi qu’on organise entre leurs élèves et la population des handicapés physiques.

    - On leur a demandé de nous prêter le matériel du sport.

    - Puis, on a demandé au concierge de nous prêter la clé de l’ascenseur pour les transporter, ainsi que de la place dans le parking.

    - On a aussi demander de l’espace au chef de la cafétéria et son accord de déplacer les tables conformes à la situation des handicapés physiques.

    - Finalement, pour le moment du goûter, on a décidé de se répartir les tâches. Chacune apportera différentes choses. (à boire et à manger).

    ———

    Aujourd’hui, le 07.02.2012, on a reçu une réponse négative de la part de l’association Handisport. Car ils ne pouvaient pas se libérer de leurs obligations professionnelles. On a donc décidé d’appeler directement Handisport afin de trouver des alternatives. Suite à notre conversation téléphonique, l’association

    - Puis, on a transmis le message aux professeurs de sport, avec lesquels on a conclu qu’on pouvait se rendre disponibles aux dates suivantes:

    le 08.05.2012 ou le 15.05.2012.

    Si, dans ce cas les dates conviennent à l’association, on va alors pouvoir réaliser notre projet.

    Le 22.02.12.

    A ce jour, on n’a toujours pas reçu de réponse à notre e-mail déjà envoyé il y a deux semaines.

    Alors on les a rappelés et la secrétaire nous a dit d’appeler directement le capitaine de l’équipe, Alain Dupuis. Il nous a dit que tout ses coéquipiers travaillent à 100 % et que ce projet n’est pas réalisable. Il y aurait juste un handicapé qui serait libre. On a pensé à faire une conférence, mais on n’a pas encore eu de réponse de ce côté là.

    Aujourd’hui, il y a une autre idée qui s’offre à nous : organiser avec l’aide de l’association Agis un parcours avec des chaises roulantes. on n’est pas tellement emballer.

     

     

    4. LIENS

     

    Laisser un commentaire