• avril 2012
    L Ma Me J V S D
    « fév   mai »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • StatPress

    Visits today: 110
  • avril 23rd, 2012

    médias-pédophilie

    23 avril 2012

     

    La pédophilie, quel place sur les pages des journaux!

    Nous avons pu constater en lisant le journal quotidiennement, les articles concernant la pédophilie étaient en format réduit, ce qui a attiré notre attention!

    Ainsi nous avons effectué depuis janvier 2012 des recherches dans plusieurs journaux,  afin de confirmer que très souvent ces articles sont minimisés parmis d’autres faits divers.

    Nous avons choisi un article apparu dans le 20Minutes le mois dernier.

     

    Notre but est de démontrer que les articles de pédophilie sont masqués parmi d’autres faits divers d’actualité.

    Nous nous demandons le pourquoi cette prise de position de la part du journal.

    C’est pour cette raison que nous avons pris contacter par e.mail avec plusieurs quotidiens.

     

    Pour atteindre notre objectif, nous avons pris contact avec plusieurs journaux:  Tribune de Genève, 20Minutes et Le Matin.

    Nous avons inversé la grandeur des articles d’une page de journal sur laquelle un cas de pédophilie y était publié.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ensuite avec un questionnaire, nous avons interviewer  personnes.

    questionnaire


    Suite aux questionnaires, nous pouvons démontrer que les lecteurs sont plus attirés par les articles publiés en grand format.

     

    Nous avons trouvé le même article sur 20minutes online dans lequel il est plus mis en évidence et plus détaillé.

    http://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/25046304

     

    Intégration et médias

    La politique d’intégration à Genève

     

    Comme introduction nous nous permettons de vous citer quelques articles de loi que nous avons pu recueillir !

    Législation genevoise

    Loi sur l’intégration des étrangers (LIEtr)

    Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

    Préambule

    Reconnaissant la pluriculturalité du canton de Genève, afin de favoriser la participation des étrangers à tous les domaines de la vie publique et d’éliminer les inégalités et discriminations directes et indirectes;

    considérant qu’il est de la responsabilité des autorités cantonales de promouvoir une politique de l’intégration favorisant, d’une part, la participation la plus large possible des étrangers à la vie communale et cantonale et, d’autre part, la sensibilisation de l’ensemble des résidents aux enjeux d’une société multiculturelle visant au respect de l’identité culturelle de chacun

    http://www.ge.ch/legislation/rsg/f/s/rsg_a2_55.html

     

    Le rôle de l’Etat

    On le sait, l’essentiel de la politique dans les domaines de l’asile et de l’immigration est du ressort de la Confédération. Mais le canton bénéficie de marges de manœuvre très importantes en ce qui concerne l’éducation, la santé, le social, l’intégration (loi cantonale du 28 juin 2001) sans omettre les compétences cantonales au niveau administratif

    Ainsi donc, en ce qui concerne la problématique de l’intégration, l’État joue un rôle majeur dans tous les processus et à tous les niveaux.

    http://www.ge.ch/dspe/doc/26-11-07-vol1.pdf

     

    Par souci d’efficacité et pour privilégier une approche de proximité, la mise en œuvre de cette politique d’intégration s’appuiera prioritairement sur les associations et sur la société civile

    http://www.ge.ch/legislation/rsg/f/s/rsg_a2_55.html

     

    Malgré le fait que l’Etat définit les choix collectifs et le cadre légal, qu’il redistribue des richesses collectives, qu’il assure les prestations dans le domaine des services publiques et qu’il porte une attention à l’intégration de ses propres employés immigrés. Il demande une implication prioritaire aux associations ainsi qu’aux citoyens du canton.

     

    Nous avons choisi comme sujet l’intégration à Genève parce que la première raison consistait à apprendre ainsi que comprendre le sujet. Il est vrai que nous avons pour habitude de penser que le canton et plus particulièrement la ville de Genève a cette particularité d’être considérée comme internationale.

    En lien avec certains quotidiens genevois, nous avons tendance à lire une stigmatisation récurrente des étrangers, lorsqu’ils ont commis un délit, une infraction ou débordement quelconque.

    Une phrase qu’on entend souvent dans la bouche de citoyens genevois « les étrangers ne veulent pas s’intégrer ! » dans la plupart du temps influencé par la prise de position des médias.

     

    La Roseraie

     

    Nous sommes arrivés àla Roseraieà 9h et nous avons été accueilli par Fabrice et Géraldine dans une salle où il y avait environ 10 personnes. Ces gens jouaient au UNO avec un civiliste (francophone) et avec ce jeu ils exercent le français dans une bonne ambiance.

     

    L’association accueil des requérants d’asiles et autres, hommes, femmes et enfants.

    Toutes les activités proposées sont gratuites au moment qu’ils décident de venir. Ils doivent inscrire leur nom et leur nationalité.

     

    Tous les matins il y a des cours de français. L’après-midi se sont des activités plus conviviales et le vendredi ils font des sorties.

     

     

    Interview

     

     

    Nous avons rencontré Guadeloupe elle est d’origine Equatorienne. Elle est établie depuis 5 ans Genève.

    Elle nous a expliqué que son intégration a été très difficile à cause de la langue française.

    Elle s’est marié avec un Suisse et elle habite à Meyrin.

    Elle avait trouvé un premier travaille dans un hôtel comme femme de chambre. Un jour elle s’est proposée de faire une formation et cela lui a été refusé. Son patron la licencié. Après multiples recherche, elle a trouvé un travail dans un atelier de couture provisoirement. Depuis, elle est à la recherche d’un nouveau poste de travail.

     

     

    Après, nous avons rencontré Mohamed qui est arrivé en Suisse il y a 2 ans. Il est de nationalité Erythréen avec un permis de travail B. En arrivant à Genève il a fait une demande d’Asile.

     

    Mohamed a dû prendre divers moyens de transport pour arriver en Suisse :

     

    -Turquie – Grèce en bateau

    -Grèce – Italie en bateau

    -Italie – Vallorbe en voiture

    -Vallorbe – Genève en marchant

     

    Mohamed, nous a expliqué qu’il avait fait 3 ans d’armée en Erythrée sans voire sa famille. Quand il a décidé de quitter  l’armée il s’est fait battre par ses supérieurs.

     

    Quand Mohamed est arrivé en Suisse, il a eu une deuxième renaissance. Maintenant il fait le maximum pour  faire venir sa famille auprès de lui.

    Mohamed veut absolument s’intégrer c’est pour ça qu’il apprend  le français àLa Roseraieet il est à la recherche d’un emploi.

     

     

    Résumé

    Cette interview a duré de 18h45 à 19h55 la date 01.06.2012,

     

    Profit de la personne nom et prénom : M.Peta Giraud elle à 45 ans et elle fait partie du PDC Genevois. Elle a créé 3 associations :

    • dont fondation quartier  1218 : leur objectif est de favoriser la communication à travers le sport puis des repas que les personne apporte selon leur culture.
    • ASAP (association attentif pommier) : ils sont attentifs à l’intégration, travail avec ONU et il crée un espace de rencontre à travers un repas ou jeux de société et ils peuvent bénéficier d’une visite culturelle dans la cité de Calvin le week-end.
    • Marcher international de l’ONU : les personnes qui  fréquentent l’association peuvent représenter leur pays à travers leurs spécialités culturelles à travers le marché

    Résumer : sur le territoire genevois le pourcentage d’étranger est de 56%

    Commune qui possède plus d’étranger sont Meyrin, Vernier, Grand-Saconnex  et 1201 Ville de Genève.

     

     

    Il convient en particulier d’examiner si la requérante ou le requérant :

    a. c’est integré-e dans la communauté suisse

    b. c’est accoutumé-e au mode de vie et à l’usage suisse ;

    c. Se conforme à l’ordre juridique suisse ;

    d. Ne compromet la sureté intérieure ou extérieure de la suisse

    e. Possède une situation permettant de subvenir à ses besoins et à ceux des membres de sa famille

     

     

     

     

     

    Adaptation à Genève

    1) Connaissance objective de la langue française

    2) Stabilité professionnel

    3) Remplir ses obligation familiales d’entretien pour les divorcés , père célibataires etc.

    4) antécédent  judiciaire

    5) affaire de police

    6) dettes d’assistance en tous genre

    7) motivation de la demande

    3. Moyens imaginés pour atteindre cet objectif:

    (Définissez précisément quelle activité vous allez mettre en place)

     

    4. Association ou service de l’Etat connus travaillant sur cette problématique:

     

    5. Etapes, calendrier et responsable pour la réalisation de l’activité:

     

    6. Quels moyens allez-vous utiliser pour évaluer votre activité et vérifier que vous avez atteint votre objectif de projet?

     

     

     

    Liens:

    L’intégration et les médias: recommendations de la Commission fédérale des étrangers, 2007

    Forum suisse pour l’intégration des étrangers et des migrants: les migrants dans les médias 

    Centre d’accueil et de formation de la Roseraie

    Sexisme dans les médias

    Tout d’abord, il convient de définir le sexisme avant d’en débattre. Le sexisme est une discrimination liée au genre  (le plus souvent féminin) provoquant l’attribution de rôles spécifiques dans la société.

    Nous avons décidé de choisir cette problématique car nous sommes tous quotidiennement au contact des médias et que ceux-ci ne reflètent qu’une image inaccessible de la femme (éternellement jeune, blanche, mince, grande…) alors que les statistiques  montrent une autre réalité : l’âge moyen de la femme en Suisse est de plus de 30 ans, 65,5% affichent un poids normal (indice de masse corporel entre 18,5 et 25) et la taille moyenne est de 1m64. L’impact sera donc plus grand car il est pour tout public (sexe, âge, couleur de peau…).

    Avec notre exposé, nous avons pour objectif d’inciter les élèves qui l’auront suivi à porter un regard différent sur le sexisme. A plus large échelle, un des buts recherché en traitant une telle thématique est de sensibiliser les adultes au fait qu’actuellement les enfants sont plongés très jeunes dans un monde de l’image (hyper sexualisé entre autres) qu’ils n’arrivent pas forcément à décoder. Les adultes doivent être plus critique et ne pas banaliser un visuel choquant et dégradant et protéger ainsi leurs enfants.

    Les femmes sont sous représentées dans les médias romands (de l’ordre de 24%), mais cette minorité est pourtant très stéréotypée. Les femmes restent enfermées dans des rôles traditionnels tels que la ménagère, la mère, la femme soumise ou des rôles pseudo-modernes tels que la femme fatale (ou la femme princesse) et la femme objet.

    Notre sujet touche donc au  sexisme dans les médias, plus particulièrement l’audiovisuel. Pour cibler plus précisément cette problématique, nous avons choisi une émission de la télévision suisse romande intitulé “Tango”, qui a récoltée moultes critiques de la part de certaines féministes (la commission femmes du syndicat vaudois des services publics SSP).

    Nous voulons également faire prendre conscience des conséquences possibles de ce genre d’émission sur la vie des femmes.

    Tango

    L’émission Tango est diffusée sur la chaîne RTS (Radio Télévision Suisse) le mercredi soir, en prime time, à raison de cinq émissions par année.

    L’émission est animée par un duo de journalistes, Sofia Pekmez et Michel Zendali. Le plateau est divisé en deux moitiés, le coté gauche pour les femmes et le coté droit pour les hommes.

    La première émission est intitulée “Séduisez-moi!” (21 décembre 2011), elle a pour thème la séduction entre hommes et femmes de nos jours.

    La deuxième émission est intitulée “C’est qui le chef?” (15 février 2012), avec pour thème la répartition des rôles genrés dans notre société et plus particulièrement comment la femme exerce le pouvoir.

    La troisième émission est intitulée “Tu veux ou tu veux pas?” (25 avril 2012), elle parle de la sexualité, surtout le décalage entre la libido des hommes et des femmes.

    Nous avons choisi de créer un questionnaire afin d’évaluer notre activité. Ce questionnaires sera soumis à plusieurs publics afin de voir l’idée qui s’en dégage. Le premier sera un de type micro trottoir, le second sera destiné à une employé du service  de la promotion de l’égalité ente homme et femme (SPPE), notre dernier questionnaire sera destiné aux élèves de notre classe.

    Questions sur l’émission Tango:

    Adjointe du rectorat, déléguée à l’égalité de l’université de Genève

    Interrogée sur le concept de l’émission Tango puis sur l’émission «tu veux ou tu veux pas?»:

    “Ce qui est le plus gênant dans ces émissions Tango, c’est qu’elles se veulent modernes et provocatrices et qu’elles sont le plus souvent très conservatrices dans les images qu’elles véhiculent, à commencer par les deux journalistes qui forment un couple on ne peut plus classique, qui renforce les clichés et ferme le débat en coupant beaucoup la parole.  L’homme à la voix basse qui finit toujours par avoir le dernier mot et elle perchée sur des talons aiguilles qui finit toujours par sourire un peu bêtement.

    Quant à l’émission autour du désir (tu veux ou tu veux pas?), elle a ménagé quelques bonnes surprises. On aurait pu s’attendre à des clichés du style les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, donc les hommes sont pleins de désir purement sexuel et les femmes surtout romantiques. Nous l’avons eu un peu avec la sexologue Juliette Buffat qui a évoqué la testostérone comme hormone du désir et donc plus présente chez les hommes. Heureusement qu’Ovidie, lui répond qu’il y a aussi l’ocytocine, hormone de l’orgasme et du plaisir. C’est Ovidie aussi qui élargit le propos et parle du désir féminin si longtemps opprimé. Quant à Hélène Bruller, elle apporte peu au débat sinon évoquer son désir et sa vision des hommes très animaux.

    Frederic Recrosio quant à lui repositionne le débat et essaye de rassembler. Il parle de la socialisation comme base des différences entre homme et femmes et dit qu’un homme peut aussi être confronté à des femmes qui ont beaucoup de désir et qui peuvent les considérer comme des objets sexuels.

    Jacob Berger étonne également en affirmant que le porno c’est glauque et que cela n’intéresse pas tous les hommes.”

    Pour conclure, l’émission Tango destinée au grand public, se voudrait provocatrice, moderne, renversant les clichés sur les rapports hommes-femmes. Elle se révèle être finalement banale, peu innovante et confortant dans les stéréotypes. Est-ce donc une émission sexiste? A vous d’en juger.

     

    Micro-trottoir sur le sexisme:

    Pour notre questionnaire, nous avons pris contact avec :

    Les deux journalistes animateurs de l’émission “Tango”: Sofia Pekmez et Michel Zendali

    Muriel Golay, directrice du service  de la promotion de l’égalité ente homme et femme (SPPE)

    Il sera également soumis aux élèves de notre classe.

     

    Voici les questions qui seront posés :

    1. Connaissez-vous la signification du mot sexisme ?

    2. Pensez-vous que cette problématique existe en Suisse?

    3. Où pensez-vous rencontrer cette problématique ?

    4. Quelle est le rôle de la femme dans notre société ?

    5. Qu’elle est  la représentation de la femme dans les médias ?

    6. Pensez-vous que l’on banalise le sexisme ?

    7. Connaissez-vous un macho ?

     

    Association ou service de l’Etat connus travaillant sur cette problématique:

    http://www.egalite.ch/femmes-medias.html

     

    Etapes, calendrier et responsable pour la réalisation de l’activité:

    1. Définir le sexisme (mardi 15 mai)

    2. Donner quelques exemples et quelques chiffres sur le sexisme présent dans les médias en suisse (mardi 22 mai)

    3. Visionner les émissions Tango (mardi 29 mai)

    4. Faire une analyse de cette émission

    5. Prendre contact avec les journalistes de cette émission, avec des féministes qui ont protestées contre cette émission pour avoir leurs point de vue.

    6. Faire visionner l’émission à différentes personnes et récolter leurs réactions (prévoir questionnaire)

     

    Résultats de moteurs de recherche:

    Google :

    1. Femme actuelle

    2. Femme roumaines

    3. Femme cherche homme Genève

    4. Femme enceinte

     

    Yahoo :

    1. Femme Fatale

    2. Femme actuelle

    3. Femme de carrière

    4. Britney Spears femme fatale

     

    Atlavista :

    1. Femme Fatale

    2. Femme

    3. Femme actuelle

    4. Femme de carrière

     

    Youtube :

    1. Femme libérée

    2. Femme femme Jean-Luc Layahe

    3. Femme Like You

    4. Femme des années 80

     

    Dailymotion :

    1. Femme qui fait l’amour

    2. Femme qui se déshabille

    3. Femme jambe écartée

    4. Femme qui suce

    Comme vous pouvez le constater ces résultats ci-dessus varient du plus simple au plus surprenant.

    Liens:

    Des féministes jugent l’émission de télévision “Tango” sexiste, article TdG, 25 avril 2012

    Prix “Femmes et médias” sur le site egalite.ch

    http://www.edito-online.ch/archiv/editoklartext0311/editoklartext0311f/2206329f5107df801.html

    http://www.rts.ch/emissions/tango/archives/?q=tango

    http://www.neo-planete.com/2012/03/08/la-place-des-femmes-dans-les-medias/

    http://leligueur.citoyenparent.be/rubrique/parent-citoyen/61/242/medias-et-sexisme-les-cliches-ont-la-vie-dure.html

    Publicités:

    http://youtu.be/1MohOLeooso

    Interrogé par le journal 20 minutes, Benoît Defois, co-gérant du magasin estime qu’il faut «prendre du recul», « ce n’est que de l’humour, et rien d’autre. Le message de la pub n’était pas de dénigrer la gent féminine, mais juste de dire qu’on prend soin de nos clients…»

     

    Médias-Roms, Crée par : Aurélie Séraphin, Samantha Bucci, Jennifer Hermann.

    1. Problématique de discrimination et/ou situation de préjugés choisie

     

    (Vous devez répondre aux questions: qui, quoi, quand, où, comment, pourquoi, de la manière la plus précise et ciblée possible, en donnant des exemples ou en faisant référence à des articles ou médias précis).

     

    La problématique qui c’est posée sur ce sujet est :

    ” La mendicité à Genève concernant les Roms”.

    On a décidé de partir sur ce sujet car les Roms nous touche au plus près, ils sont de plus en plus présents dans notre ville et depuis la loi sur la mendicité beaucoup de débat éclate dans les médias.
    C’est pour cela que nous avons décidé de prendre ce sujet pour pouvoir développer des questions que nous pauserons à toutes tranches d’âges, aux Rom ainsi qu’à un policer, cela nous permettra et j’espère vous permettra aussi d’avoir plusieurs avis sur le sujet pour vous construire votre propre opinion sur la base de plusieurs témoignages de plusieurs avis différents.

     

    Lien internet: site internet et droit d’auteur, pour l’image.                                   

     

     

    La problématique exposée est:         

     ” les Roms et leur mendicité à Genève”.

    Qui ?  Les Roms
    Quoi?   La mendicité à Genève
    Quand? Année 2012
    Où?      A Genève, en suisse
    Comment? En tenant compte de ce qui se passe dans les médias, les journaux, internet, et les interviews que l’on veut faire:

      

     

                       Les Roms

                    Les   Policiers

                                                                                                                                      Le tous Publics

     

    Pourquoi?

    Car le sujet que nous vous présentons est un thème souvent aborder dans les médias surtout en se moment.C’est pour cela que nous avons décidé de vous le présenter, pour qu’une fois notre exposé fini vous puissiez en parler autour de vous, et qu’avec les informations que nous allons vous apporter , pour que les idées préconsuent et que les stéréotypes soient oublier et que votr avis se fasse de nouveau sur une base vierge.

     

    2. Objectif de projet:

    (Votre objectif doit être Spécifique à la problématique décrite, Mesurable, Atteignable, Réaliste et défini dans le Temps = en gestion de projet, il s’agit de définir un objectif SMART)

    Pouvoir réunir des documents médias, faire des interviews pour avoir plusieurs avis sur notre sujet exposé,
    Le présenter à la classe puis laisser les élèves poser des questions qui les interpelles sur notre sujet.
    Leur faire une photocopie en résumé sur notre sujet pour qu’il en garde une trace.

     

    3. Moyens imaginés pour atteindre cet objectif:

    (Définissez précisément quelle activité vous allez mettre en place)

    Exposé aux élèves plusieurs avis pour qu’ils se fassent leurs propres idées sur le sujet, sur la base de plusieurs témoignages allant ” POUR” et “CONTRE” la mendicité à Genève.

    Interview:    Tous publiques, Roms et policiers?

    Les trois questions poser a chaque partie d’interview.

    • Quels est les différences entre un tzigane, un gitan, un Rom et un romain?
    • Que pensez-vous de la mendicité à Genève, en rapport avec les Roms?
    • Est-ce que vous pensez que les Roms sont persécuté par la police?

     

     

    Tous publique:

    Liens internet : 3’500 signatures contre la loi sur la mendicité à Genève cath.ch

    Lien internet : Proposition de dissoudre l’association ” Mesemrom” le courrier 26 septembre 2011 et 26 avril 2012

     

    Question 1 :

    • Quels est la différence entre  un tzigane, un gitan, un Rom et un romain?

    Homme de 60 ans: “Les Roms font partie des tziganes, manouche, roumains, ils viennent de Roumanie.”

    Homme 45 ans :”Il ne sait pas “.

    Femme 77 ans: “Je ne sais pas, je pence qu’ils sont tous pareils, peut-être que les gitans sont des gens du voyage”.

     

    Questions 2 :

    • Que pensez-vous de la  mendicité à Genève, en rapport avec les Roms?

    Homme 60 ans: ” Inadmissible la loi anti-mendisité. Chaque mendiant à une place dans la société.

    Homme 45 ans: “C’est triste, mais c’est au politicien d’agir”.

    Femme 77 ans: “Il y en a trop, j’ai 77 ans et je trouve sa inadmissible qu’ils envoient leurs enfants mendié à leur places”.

     

    Questions 3 :

    • Est-ce que vous pensez que  les Roms sont persécuté par la police?

    Homme 60 ans: ” Ce n’est pas systématique”

    Homme 45 ans : “Je ne sais pas, je n’es jamais rien entendue, c’est plutôt en France que j’ai entendu ca”.

    Femme 77 ans: “Non, je vois toujours les mêmes aux mêmes endroits. Ils font leur travaille, on leur explique d’abord et je pence que leur faire payer des amendes est ridicules.

     

     

    Interview des Roms:

    Lien internet: Les Rom sont-ils un problème pour Genève? Tribune de Genève le 26.03.12

    Questions 1 :

    • Quels est la différence entre  un tzigane, un gitan, un Rom et un romain?
    • Réponse: Oui, car la mendicité est interdite même si nous ne mendions pas, on se fait chasser par la police. Nous on ne vole pas et on trouve ca injuste de se faire persécuté par la police alors qu’on ne fait de mal à personne. Il y a souvent un policier, toujours le même, qui viens nous persécuté et qui en  est même arrivé à de la violence gratuite sur une dame Roumaine plus âgée.

     

    Questions 2:

    • Que pensez-vous de la mendicité à Genève, en rapport avec les Roms?
    • Réponce: C’est difficile, il faudrait avoir un permis de travail. Mais nous n’avons pas de papier malheureusement. Nous ne pouvons pas avoir de permis pour l’instant. C’est de la discrimination on gagne 10.- par jour avec la mendicité pour vivre c’est très dur.

     

    Questions 3:

    • Est-ce que vous pensez que  les Roms sont persécuté par la police?
    • Réponce:  Oui, car la mendicité est interdite même si nous ne mendions pas, on se fait chasser par la police. Nous on ne vole pas et on trouve ca injuste de se faire persécuté par la police alors qu’on ne fait de mal à personne. Il y a souvent un policier, toujours le même, qui viens nous persécuté et qui en  est même arrivé à de la violence gratuite sur une dame Roumaine plus âgée.

     http://www.rts.ch/video/emissions/infrarouge/491363-les-mendiants-sont-de-retour-fatalite.html

    = lien video sur les Roms Infrarouge ; Les mendiants sont de retour fatalité?

     

    Interview de 2 policiers :

     

    Lien internet: droit et auteur, pour l’image.

    Liens internet: Police Genève romandie.com le 27.mai 2012

    Question 1 :

    • Quels est la différence entre un tzigane, un gitan, un Rom et un romain?
    • Réponse: Les tziganes sont des gens  du voyage tout comme les gitans et les Rom sont des habitants de la Roumanie mais dans leur cas qui ont été chassé de chez eux car dans leur pays ils ne sont pas reconnu comment roumain.

     

    Questions 2:

    • Que pensez-vous de la mendicité à Genève, en rapport avec les Roms?
    • Réponse: Je ne peux pas parler de mon avis car je suis dans le cadre de mon travaille mais ici à la police la loi nous demande de sanctionner les personnes qui mendient que ce soit des Roms des Suisse ou des Gitans.

    Questions 3:

    • Est-ce que vous pensez que les Roms sont persécuté par la police?
    • Réponse: Je ne peux de nouveau pas vous donnez mon avis personnel car je  suis dans le cadre de mon travaille, mai chaque fois que je fais une      intervention, ou que je dois donner des amendes, je ne fais pas de différences entres les Rom, Les Gitans, et les suisse. La loi a été  choisit et je dois la faire respecter.

     

    2ème policier:

    Questions 1 :

    • Quels est la différences entre un tzigane, un gitan, un Rom et un romain?
    • Réponse: Les Rom sont des habitant de Roumanie qui ont été chassé de chez eux, et les Gitans et Tzigane sont des gens qui vive en communauté avec leurs propres règles, c’est un mode de vie.

     

    Questions 2:

    • Que pensez-vous de la mendicité à Genève, en rapport avec les Roms?
    • Réponse: Je ne peux me prononcer la dessus, étant dans le cadre de mon établissement je me dois d’être neutre sur les questions que vous allez me poser .La loi a été accepté et voté, sur ce principe la je dois la faire respecter donc peux importe le permis de séjours des personnes je me doi de sanctionner toute personne mendiant sur le territoire genevois qu’ils soient suisse ou  étranger.

    Questions 3:

    • Est-ce que vous pensez que les Rom sont persécutées par la police?
    • Réponse: Non, en aucun cas. Les policiers font bien leurs travaille ont nous appelle souvent pour la mendicité à Genève, les gens nous téléphone et nous disent qu’ils en on marre que se soit toujours les mêmes qui viennent mendier en bas de chez eux, que se soit des suisse ou des étranger bien-sur. Dans ces cas le précis nous nous devons de faire respecter la loi et de l’appliquer.

     

    Porte parole de la police:

    Mail envoyé au porte parole de la police:

    Bonjour,
    Nous nous permettons de vous contacter car, dans le cadre de notre formation à l’école d’assistant sociaux-éducative, nous devons effectuer un exposé pour notre cours ” médias”.
    Le contenu de l’exposé porte sur la présence des Roms et la mendicité à Genève.

    Nous aimerions savoir s’il serait possible d’obtenir des réponses aux questions ci-dessous.
    Questions 1 :
    Quelle est la différence entre un tzigane, un gitan, un Rom et un Romain?
    Questions 2:
    Quelles sont les impressions, selon vous, des citoyens en rapport avec les Roms et la mendicité ?
    Questions 3:
    Est-ce que vous pensez que les Roms sont persécutés par la police?

    Nous vous remercions d’avance et vous prions d’agréer nos sincères salutations.

    Samantha Bucci, Aurélie Seraphin & Jennifer Hermann

     

    Réponse du porte parole de la police: le 13/06/12

     

    Réponce porte parole de la police a genève:

     Madame,
     
    Voici les réponses que nous pouvons vous fournir.
     
     
    Question 1 : Quelle est la différence entre un tzigane, un gitan, un Rom et un Romain?
     
    Il n’est pas de notre ressort de donner des définitions sur les termes cités, veuillez vous adresser aux personnes spécialisées.
    Question 2 : Quelles sont les impressions, selon vous, des citoyens en rapport avec les Roms et la mendicité ?
    Nous ne pouvons pas exprimer l’opinion des citoyens.Toutefois, nous pouvons vous dire que la police répond régulièrement aux réquisitions ( appels téléphoniques, interpellations dans la rue, lettres de doléances) des citoyens excédés par la présence et le harcèlement des mendiants.
    Questions 3: Est-ce que vous pensez que les Roms sont persécutés par la police?
    Non. La police effectue son travail normalement et lorsqu’elle croise des mendiants, elle les déclare en contravention, comme tout citoyen qui commettrait une infraction punissable de la contravention. La police n’a pas de consigne pour ” faire la chasse” aux mendiants. Cette problématique fait partie de nos préoccupations comme celles liées à la petite criminalité de rue.
     
    Meilleures salutations
     
    Cynthia Ruefli
    Stagiaire
    Service de presse & RP
    0041 22 427 56 00
     

     

    4. Association ou service de l’Etat connus travaillant sur cette problématique:

    L’association Mesemrom.= défense de soutien au rom de passage à Genève.

    L’association qui sont les Roms? Nadara=association culturelle.

    Association pour le bateau Genève, une île dans la villeaccueillee de personne en difficulté financière.

    Association, romeurope=pour l’accès aux droit fondamentaux des Roms migrant en France.

     

    5. Etapes, calendrier et responsable pour la réalisation de l’activité:

     

    En se qui concerne le calendrier pour la réalisation de l’activité nous avons d’abord choisie notre thème toutes ensemble. Pour ensuite construire les premières phrases, et prendre des rendez-vous et faire des démarche pour pouvoir interroger des policier car cela demandait une autorisation spéciale.

    En se qui concerne les Rom notre “Professeure” de médias, a contacte avec des personnes Roumaines se qui a pu faciliter le contacte avec eux car cela nous paraissaient impolie et intrusif de les aborder dans la rue et de leur poser des questions sans les connaître.

    Pour la rédaction de notre petit journal nous avons profité des cours pour se mettre à jour toute ensemble sur notre sujet, et avons pris du temps en dehors de l’école pour pouvoir finaliser notre journal que nous allons devoir présenter à la classe.

    Pour finir et pour savoir si les élèves on bien comprit notre sujet et notre but dans le faite de parler de la mendicité et des Rom à Genève nous avons décidé de faire un petit résumé pour chaque élève de la classe, avec des questions à la fin pour qu’ils puissent en parler autour d’eux et se faire un avis neutre sur la situation qui préoccupe tant les genevois.

     

    6. Quels moyens allez-vous utiliser pour évaluer votre activité et vérifier que vous avez atteint votre objectif de projet?

     

    Pour vérifier si notre sujet à été pertinent, je pence que le meilleur moyen est de voir si les élèves nous pauses des questions, cela voudrait dire que le sujet leur à plu et nous imprimerions des résumé de notre exposé pour les distribuer aux élèves et qu’ils en parlent à leur entourage, et connaissance. Qu’ils se fassent un avis sur une base neutre que j’espère nous pourront leur apporter.

     

    Liens:

    Rue_ Les Roms_ enquête sur une présence qui dérange – News Genève_ Actu genevoise – tdg

    manchette_tdg_matin_article_ghi

    le courriers-_la_parole_aux_roms_-_2012-03-30

    Débat en Ville_ Les Roms sont-ils un problème pour Genève_ – Genève – tdg

    Alerte Roms sur la plaine de Plainpalais _ GHI

    _LES ROMS DEVIENNENT PLUS AGRESSIFS_ – réaction de lectrice

    Association Mesemrom

     

    Médias-Requérants d’asile

    1. Problématique de discrimination et/ou situation de préjugés choisie

    (Vous devez répondre aux questions: qui, quoi, quand, où, comment, pourquoi, de la manière la plus précise et ciblée possible, en donnant des exemples ou en faisant référence à des articles ou médias précis)

    Sommes nous réellement au courant des procédures de renvoi et de ce qui se passe durant l’attente d’un vol spécial?

     

    2. Objectif de projet:

    (votre objectif doit être Spécifique à la problématique décrite, Mesurable, Atteignable, Réaliste et défini dans le Temps = en gestion de projet, il s’agit de définir un objectif SMART)

     

    3. Moyens imaginés pour atteindre cet objectif: 

    (Définissez précisément quelle activité vous allez mettre en place)

     

    4. Association ou service de l’Etat connus travaillant sur cette problématique:

     

    5. Etapes, calendrier et responsable pour la réalisation de l’activité: 

     

    6. Quels moyens allez-vous utiliser pour évaluer votre activité et vérifier que vous avez atteint votre objectif de projet?

     

     

     

    Liens:

    Le meurtrier présumé de 27 ans passe aux aveux, article du Nouvelliste, 2 mai 2012

    L’exil intérieur des candidats à l’asile, article du Temps, 5 mai 2012

    Bettwill se rebiffe contre l’accueil de requérants d’asile, article de la TdG, novembre 2011

    Les requérants d’asile tunisiens ont un problème d’image, swissinfo.ch 16 décembre 2011

    La commission fédérale contre le racisme épingle deux communes alémaniques, protestinfo, oct. 2011

    Site du film “Vol spécial” 

    Renonçons aux vols spéciaux de niveau IV, site d’Amnesty International

     

    CEFOPS discrimination et médias

    Groupe 1

    Groupe 2

    Groupe 3

    Groupe 4

    Groupe 5