• octobre 2017
    L Ma Me J V S D
    « déc    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • StatPress

    Visits today: 19
  • BILAN 2010-2011

    Sur l’année scolaire 2010-2011, le programme de mobilisation a touché directement plus de 200 élèves au sein des classes. 35 projets anti-discriminations ont été mis en place, notamment

    •  Création et animation d’un module de sensibilisation à la discrimination raciale pour deux classes d’une école spécialisée par un groupe d’élèves de l’ECG.
    • Organisation d’une après-midi de détente à la piscine pour des enfants requérants d’asile du Foyer ARA du Grand-Saconnex, en collaboration avec la Croix-Rouge Jeunesse genevoise.
    •  Réflexion sur l’influence des médias dans la discrimination des minorités ethniques, recherche d’exemple, prise de contact avec des journalistes, et rédaction puis diffusion d’un article rappelant l’existence d’un code de déontologie s et demandant une attention citoyenne et critique aux articles de journaux. Diffusion de cet article via les réseaux sociaux.

     

    Des animations ponctuelles ont également été organisées et des ressources fournies à la demande d’élèves et d’enseignants.

    Parmi les projets d’élèves, nombre d’entre eux ont touché un large public, soit au sein des établissement scolaires, soit en dehors, avec notamment l’organisation d’un barbecue anti-préjugés réunissant Genevois et Mineurs requérants d’asile au centre sportif de Vessy. ou l’organisation d’un repas entre Roms et Genevois à la Plaine de Plainpalais.

    Enfin, la diffusion et la promotion des initiatives des élèves s’est faite par trois canaux distincts, à savoir le blog interactif PTA, une exposition de tous les projets d’élèves de l’ECG Jean-Piaget, et différentes vidéo mettant en valeur lesdites initiatives, postées sur youtube et diffusées par les élèves via les réseaux sociaux.

    La mise en place de ces initiatives a découlé d’un travail d’élaboration de projet, que les élèves ont mené en quatre temps:

    • Établissement d’une problématique de discrimination, sur la base d’une réflexion menée avec des services officiels ou sociaux de l’Etat de Genève, ou du milieu associatif genevois.
    • Définition d’objectifs pour tenter de lutter contre ce problème et élaboration d’une stratégie d’action.
    •  Réalisation de leur activité.
    • Auto-évaluation de leur activité, afin de vérifier la réalisation de leurs objectifs, et de se rendre compte de la démarche logique qu’ils avaient accomplie.

    Dans ces différentes démarches, les élèves ont su mobiliser réflexion logique et imagination pour mettre en place des initiatives créatives, qu’ils seraient capable de mener à bien et dont l’efficacité en terme de sensibilisation ou d’efficacité sur le public cible serait mesurable.

    Vous trouverez dans les deux sous-chapitres un éventail détaillé des initiatives mises en place par les élèves, ainsi que l’évaluation de l’activité par les élèves, les enseignants, et les associations partenaires.

    En vous en souhaitant bonne lecture…!

    Laisser un commentaire