• juillet 2018
    L Ma Me J V S D
    « déc    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • StatPress

    Visits today: 25
  • Autres discriminations

    Intégration handicapé camps de vacances

    12 janvier 2012
    1. DESCRIPTION DE LA PROBLEMATIQUE (QUI, QUOI, QUAND, OU, COMMENT, POURQUOI?)

    Pouvoir intégrer un enfant handicapé dans un milieu inhabituel pour lui. Aider les autres enfants à éliminer les éventuels préjugés.

    QUELS SONT LES ASSOCIATIONS OU SERVICES DE L’ETAT TRAVAILLANT DEJA SUR LA QUESTION ET QUELLES SONT LES STRATEGIES MISES EN PLACE?

    Vacances nouvelles

    Cap loisir

    La belle toile

    2. ETABLISSEMENT D’UNE STRATEGIE D’ACTION

    Trouver des accompagnants, faire une demande de fond, trouver un enfant atteint d’un handicap mental pour participer au camp de vacance

    OBJECTIF  DU PROJET (spécifique, mesurable, atteignable, réaliste, défini dans le temps):

    Intégration d’un ou plusieurs handicapés mentaux dans un camp de vacance de 19 jours au mois de juillet 2012 organisé par l’association la belle toile

    PUBLIC CIBLE :
    QUELS SONT MES ALLIES ? QUELS SONT MES OBSTACLES ? 
    ALLIES :
    OBSTACLES :
    DESCRIPTION DE L’ACTIVITÉ PRÉVUE:
    ÉTAPES A RÉALISER ET RESPONSABLES:
    RESSOURCES NÉCESSAIRES (MATÉRIELLES, HUMAINES ET ÉVENTUELLEMENT FINANCIÈRES) :
    CALENDRIER:   
    COMMENT ALLONS-NOUS ÉVALUER LES RÉSULTATS DE NOTRE PROJET?
    TITRE DE NOTRE ACTION:
    3. JOURNAL DE BORD:

    Suites à un rendez-vous avec les responsables du camp (qui eux aussi tentent depuis un certain temps d’intégrer des enfants handicapés), nous nous sommes rendus compte de la difficulté du projet et du temps qu’il était nécessaire d’investir. Étant donnée le fait que nous ne pourrons pas nous mêmes participer au camp, nous avons jugé plus judicieux d’abandonner ce sujet afin d’en choisir un plus simple à réaliser. Nous allons donc œuvrer à faire un travail qui touche sur un autre sujet tout aussi important.

     

    4. LIENS
    1. DESCRIPTION DE LA PROBLEMATIQUE (QUI, QUOI, QUAND, OU, COMMENT, POURQUOI?)
    QUELS SONT LES ASSOCIATIONS OU SERVICES DE L’ETAT TRAVAILLANT DEJA SUR LA QUESTION ET QUELLES SONT LES STRATEGIES MISES EN PLACE?
    2. ETABLISSEMENT D’UNE STRATEGIE D’ACTION
    OBJECTIF  DU PROJET (spécifique, mesurable, atteignable, réaliste, défini dans le temps):
    PUBLIC CIBLE :
    QUELS SONT MES ALLIES ? QUELS SONT MES OBSTACLES ? 
    ALLIES :
    OBSTACLES :
    DESCRIPTION DE L’ACTIVITÉ PRÉVUE:
    ÉTAPES A RÉALISER ET RESPONSABLES:
    RESSOURCES NÉCESSAIRES (MATÉRIELLES, HUMAINES ET ÉVENTUELLEMENT FINANCIÈRES) :
    CALENDRIER:   
    COMMENT ALLONS-NOUS ÉVALUER LES RÉSULTATS DE NOTRE PROJET?
    TITRE DE NOTRE ACTION:
    3. JOURNAL DE BORD:
    4. LIENS

     

     

    Discrimination des anciens détenus.

    11 janvier 2012
    1. DESCRIPTION DE LA PROBLÉMATIQUE (QUI, QUOI, QUAND, OU, COMMENT, POURQUOI?)

    Nous allons parler des anciens détenus de prison ainsi que leur famille. Les personnes sujettes à la discrimination des anciens détenus de prison, sont dans différentes cercles sociaux comme : la famille, les amis, le domaine professionnel ainsi que certaines personnes( il n’y a pas toute la population concernée, pas tout le monde les discriminent. ) La famille et les amis peuvent les rejeter, il arrive que les employeurs ne veulent pas les engager à cause de leur casier judiciaire. Une certaine partie de la population ont une mauvaise image des anciens détenus.  Il y a une grande partie des droits humains économique qui ne sont appliqués pour les anciens détenus (droit à un logement, droit à un travail etc…) Le fait que les anciens détenus soient mal vus par les autres, est dû qu’ils ont fait de leurs crimes et délits auparavant. Les gens ont peur de la récidive. Même si dans la majorité des cas ils ont payé leur dette à la société. Les employeurs ne veulent pas prendre des risques. Toutes ces discriminations sont en partis de préjugés. La population devrait être plus sensibilisée et informée car les anciens détenus ont un suivit régulier.  Il y a une association qui s’occupe des liens entre les prisonniers et la famille, qui donnent des informations et de renseignements divers en lien avec la détention, c’est l’association “Carrefour prison”.

    QUELS SONT LES ASSOCIATIONS OU SERVICES DE L’ÉTAT TRAVAILLANT DÉJÀ SUR LA QUESTION ET QUELLES SONT LES STRATÉGIES MISES EN PLACE?
     

    2. ÉTABLISSEMENT

    Il existe une association que nous avons contactée:

    Carrefour Prison est une association indépendante, professionnelle, à but non lucratif et reconnue d’utilité publique. Nous accompagnons les enfants de détenus au parloir, nous accueillons les familles avant et après les visites, et nous offrons un soutien aux proches des personnes en détention.

    Pâquerette des Champs  gère un foyer qui accueille en période de fin de peine des personnes qui, pendant leur détention, ont été en traitement au centre de sociothérapie La Pâquerette à la prison de Champ-Dollon. Ce foyer accueille aussi des personnes encore détenues à La Pâquerette qui bénéficient de sorties accompagnées à l’extérieur de la prison (conduites), ainsi que d’anciens détenus qui auraient besoin d’une aide pour une période limitée.

    Nous avons aussi essayé de contacter: “Manpower”, “Service de probation”, “Job ateliers”, La police. Car ses associations aident aussi les anciens détenus a se réinsérer dans la société.

    D’UNE STRATÉGIE D’ACTION

    OBJECTIF  DU PROJET: 

    Sensibiliser ~10 classes de l’ECG Jean-Piaget aux difficultés de réinsertion des anciens détenus liées aux préjugés que véhicule sur eux dans la société.

    PUBLIC CIBLE :

    ~10 classes de L’ECG Jean-Piaget. Donc des jeunes entre 15 et 20 ans.

    QUELS SONT MES ALLIES ? QUELS SONT MES OBSTACLES ? 

    ALLIES :

    Carrefour-prison, un médecin qui travaille à Champ-Dollon, les gens qui acceptent de répondre à nos questions, Pâquerette des Champs, service de probation, Job ateliers, Man power.

    OBSTACLES :

    Les problèmes que nous avons eu pour faire notre travail sont les suivants:

    Profs refusent de diffuser notre film, problèmes avec nos contacts à l’extérieur, manque de temps, pas assez d’interviews. La police n’a pas voulu répondre car c’est du secret professionnel donc ils nous demande de prendre contant avec la “presse”. Association veulent pas nous recevoir ou pas nous répondre.

    DESCRIPTION DE L’ACTIVITÉ PRÉVUE:

    Réalisation et diffusion en classe d’un documentaire sur les préjugés des citoyens par rapport a des anciens détenus ainsi qu’un rap sur la vie d’un prisonnier .

    ÉTAPES NÉCESSAIRES A LA RÉALISATION ET RESPONSABLES

    1. Pour le film :

    Nous avons du interroger et filmer des élèves, des profs, des patrons  de ce qu’ils pensaient des anciens détenus. Nous avons également eu la chance de pouvoir filmer un ancien détenu à Pâquerette des Champs. Puis nous avons pu filmer un parton d’une entreprise (Espace Vert). Et David nous fait un rap sur un ancien prisonnier pour compléter notre film. Pour faire le film on a utilisé un programme qui colle les interviews ensemble, puis cela a fait un film. Nous avons pu le diffuser dans des classes .

    2. Pour sa diffusion:

    Nous avons du demander à des profs s’ils étaient d’accord qu’on diffuse notre film durant leurs heures de cours. Puis comme nous avons besoin d’un diffuseur on a du réserver une télévision.

    Les élèves ont appreciés ce film surtout l’interview du prisonnier .Le rap a eu aussi beaucoup de succès car on dirait que le chanteur a été dans ce cas , il exprime beaucoup de sentiments .

    RESSOURCES NÉCESSAIRES (MATÉRIELLES, HUMAINES ET ÉVENTUELLEMENT FINANCIÈRES) :

    Nous avons juste eu besoin d’une caméra pour filmer les personnes, puis d’un ordinateur pour chercher des renseignements sur les associations. Et bien sur d’une télévision pour diffuser notre film.

    3. JOURNAL DE BORD:
     

    mercredi 25 janvier: nous sommes entrain d’interviewer des personnes sur ce qu’ils pensent des anciens détenus. Puis nous allons rechercher des information puis interviewer un médecin de prison ainsi qu’une association ( Carrefour Prison) ainsi qu’un résidant de Pâquerette des Champs

    Notre cher David va nous écrire un rap sur la vie d’un prisonnier

    1er février:  Nous avons appelé plusieurs associations qui nous disent tous d’envoyer des e-mails, le temps de réponse prend du temps. Nous avons été au poste de police de Thônex qui n’ont pas voulu répondre a nos questions car ils estimaient que ça atteignait le domaine professionnel et ils nous ont donc dit d’envoyer un e-mail a la presse, mais cela nous embête, car le temps d’attente et très long. Nous avons donc préféré envoyer un e-mail avec direct les questions dedans et comme ça on diffusera le questionnaire dans le film. David continue son Rap.

    8 février: Nous sommes allés demander a des profs si on pouvait diffuser notre film dans leurs classe. Nous sommes allés à Pâquerette des champs pour intervieuwer un ancien détenu. Puis questionné le patron d’une entreprise Espace vert.

    les dernière semaines ont été difficile pour nous , car nous avons eu que des refus , pour finir une semaine avant la diffusion du film nous avons reussi à avoir un entretien avec un patron et un ancien prisonnier .

    Nous avons finalement le mercredi 22 diffuser notre film dans deux classes .

     
    4. Rap sur la vie d’un prisonier

    Je passe mes jours , enfermé à la maison ,
    je me bats et je cours , derrière se rêve de garçon

    Ce soir J’ai pas le temps de sortir un moment .
    Même si Trop choses me manquent et que trop choses me tentent .

    Je donne plus d’importance , à des livre qu’a ma femme .
    car je mise toutes mes chances , pour avenir gamme.
    J’ai fait ce choix , et j’avance pas à pas .
    Dans un mois je passe l’exam et dans trois je suis papa .

    Je révise la théorie et je mets sa en pratique ,
    le synonyme de ma vie , serait la réussite .

    Car Si aujourd’hui , je fais se sacrifice
    c’est pour la famille et l’arrivé de mon sacré fils .

    Footballeur dans le passé , j’ai pas vu ma vie gagner,
    J’ai vu ma jambe cassé , rupture des ligaments croisés .

    Avec temps le médecin m’a dit , recommence petit à petit,
    mais j’avais plus la même envie car j’avais plus la même vie,

    Maintenant j’étudie pour être professeur de sport .
    Et jour comme de nuit , je travail et je reste fort.

    Ma mere m’a conseillé, d’aller voir la voyante ,
    Elle m’a vu inquiété et elle était donc inquiétante.

    La voyante a pris ma paume , et m’as dis que j’aurais le diplôme.
    c’est tout ce qu’elle m’a dit , et elle s’est pas trompé

    Car ce soir je suis joyeux , j’ai appelé tous les amis .
    Traité comme un dieu , la fierté de la famille .

    Je suis masterisé , j’vais pouvoir enseigner .
    J’ai fait du rêve la réalité , mes sacrifices ont payé
    Alors que je viens de rentrer , on me toke à la porte
    On me passe de clés et on me dit c’est toi le pilote

    Après tant de temps, enfermé à la maison .
    On part fêter cette belle occasion.

    J’avais la sensation , de piloter un avion
    Mais je reste prudent , car je ne suis pas seulement .

    On arrive dans un bar, un peu tard le soir .
    Citué à la compagne et on buvais du champagne .

    Après ça je veux partir, car ma femme s’inquiéte .
    J’essaye de leurs dire mais ils ne font qu’a leurs tête .

    Je me sens fatigué, mes amis sont très ivres ,
    c’étais pire que les soirées passés sous mes livres ..

    J’appelle ma femme , mais il n’y a pas de réseau .
    Et je garde le calme sur qui n’as pas de raison .

    Finalement à 5 heures on rentrent chez nous .
    J’ai 1 h de route , et je conduis comme un fou.

    Mais ma femme est en ceinte , et je pense que je n’ai pas tord
    De rouler à plus de 120 même si de peu je m’endors .

    J’arrive à la ville, les lumières me tournent la tête
    D’un coup je me sens fragile , et trou noir m’arrête .

    Je me réveil à l’hôpital entre la vie et la mort ,
    Et je vois que mes amis avaient donc le même sort .

    Mais seul moi a résisté seul moi à survécu .
    je me vois effrayé devant trois vies perdu.

    Culpabilisé et surnommée de tueur .
    La police est arrivé et j’avou que j’ai peur .

    On me dis que j’ai foncé , dans une boulangerie,
    que j’ai tué une femme , qu’attendais un petit .

    Directement convoqué , placé devant le juge .
    J’ai vois ma vie défilé , je n’ai plus de refuge .

    J’essaye d’expliquer , la réalité du moment ,
    Mais j’avais excès de vitesse et un gramme d’alcool dans le sang

    Après le jugement , j’ai eu pour 10 ans de prison .
    La première chose que je pense, la naissance d’mon fiston .

    Il y a l’absence sa mère qui ne veux pas me pardonné .
    Et par mon père , je me sens déshonoré .

    Sur le front j’ai un posthite , écrit prisonnier .
    Et cela m’indique , que je pourrais plus enseigner.

    La famille est très croyante et j’en veux à la voyante .
    De ne pas avoir été , un peu plus prévoyante .

    Ma mère me rend visite et je la vois si triste .
    Tout cela m’irrite , mais je prie le Christ .

    Elle me donne la nouvelle . Que mon fils a un nouveau père .
    Le monde est si cruel . Mais qu’est ce que je fais sur terre .

    Je lui tourne le dos , et je rejoins les barreaux ,
    le moral à zéro , sous une chemise à carreaux

    Dans la cellule il y a un lit , une table et une cuvette,
    des draps que je déplies et que je mets au tour de la tête.

    Le coup bien serré , j’ai du mal à respiré
    Les dents bien sérrés , je commence à transpiré

    En hauteur une’fenêtre barré , où je me suis attaché
    Sur la table prêt à Sauter , je vois mes jambes trembler

    Je n’aurais jamais penser , arriver ou j’en suis ,
    Au nom du père du fils , et du saint esprit

    David madeira .
     

    Discrimination dans les boites de nuit

    1. PROBLEMATIQUE :

    Certaines personnes d’origines arabes, africainnes, kosovarde… sont discriminées à l’entrée des boîtes de nuit tels que le Bypass.  Quand on sort en soirée avec des amis étrangers ( arabes, africains…) et que nous sommes un groupe de filles et de garçons, nous percevons que nous, les filles blanches, pouvons rentrer mais que nos amis ne peuvent pas, alors qu’on est venu passé la soirée tous ensembles.
    C’est donc suite à cela, que nous avons décidées de travailler sur ce projet, car cette discrimination est absurde et injuste.

    2. Comment :

     On pense qu’elles sont discriminés par les règles des patrons que les videurs doivent appliquer. Nous allons vérifier cette afirmation lorsque nous  parlerons avec le directeur du bypass.

     3. Pourquoi :

    A cause des préjugés sur différentes nationalités, les videurs refusent l’entré à ces personnes pour éviter les “problèmes”.

    4. Quels droits fondamentaux cela touche-t-il ?

    Cela touche le droit de l’égalité et le droit aux loisirs.

    5. ETABLISSEMENT D’UNE STRATEGIE D’ACTION :

    OBJECTIF  DU PROJET

    Nous aimerions écrire un article de journal dans le ”20 minutes” sur notre travail.

    PUBLIC CIBLE :

    Les étudiants majeurs de L’ECG Jean-Piaget.

    OBSTACLES :

    On a essayé de contacter pendant 2 semaines le directeur du ByPass pour lui poser des questions. La semaine passée on a enfin pu le joindre et il a été d’accord de nous prendre un rendez-vous à condition de le rapeler la semaine suivante. Mais lorqu’ on la rapeler hier (07.02.2012) il nous a dit qu’il n’avait pas de temps à nous consacrer et de le rapeler la semaine prochaine.  

    6. DESCRIPTION DE L’ACTIVITÉ PRÉVUE:

    Nous allons faire des testings pour les vendredi 10.02.12 et 17.02.12 au ByPass. Nous allons observés et filmer les personnes qui se font refusé devant l’entrée, en particulier les garçons d’origines africainnes, arabes et kosovardes. On va prendre sur place 5 personnes de ces nationalités et 5 autres personnes “blanches” habillés à peu près de la même manière. A partir de là, nous allons regarder les réactions de ces personnes et des videurs, ainsi que leurs raisons. Puis nous irons parler à ces personnes.

    Article du 20 minutes consacré à notre projet

    7. RESSOURCES NÉCESSAIRES :

    10 garçons âgés de 18 ans minimum, et de différentes nationalités.

    8. CALENDRIER: 

    On doit appeller la semaine du 13 au 17.02 le directeur du ByPass.
    Pour les testings : vendredi 10.02.12 et le vendredi 17.02.12.

    9. COMMENT ALLONS-NOUS ÉVALUER LES RÉSULTATS DE NOTRE PROJET:

    Nous allons comparé le résulat des enquêtes faites à l’ECG, ainsi que les resultats de nos testings.
    Nous avons été deux vendredis au ByPass pour observer les personnes qui se font refuser l’entrée. Le premier vendredi, le 10.02.12 , nous avons observer un groupe de 5 garçons composé de 3 blancs, d’un arabe et d’un latino, habillés normalement. Sur ces 5 personnes, seulement les 3 blancs ont pu rentrer au ByPass. Les autres pas. Ceux-là étaient enervés et on tout de suite quitter le lieu. Ensuite, un groupe de 3 personnes, composé de 2 filles blanches et d’un garçon noir, se sont fait refuser à l’entrée. Ils n’ont pas compris pourquoi. Cependant, les filles portaient des habits provoquants.
    Nous y sommes retourner une deuxième fois, le vendredi 17.02.12. Lorsqu’on est descendues du tram en direction du Bypass, on a vu 4 personnes bien habillés, plutôt classe (3 filles metisses-noires, et un gars blanc) qui avaient l’air énervées. On est aller directement leur demander s’ils avaient essayer de rentrer au Bypass et ils nous ont répondu qu’ils ne les ont pas laisser rentrer, car ils étaient soit disant trop peu, alors qu’ils avaient une réservation. Le garçon nous a carrément dit : ”Mais c’est parce qu’elles sont noires !” Ensuite, on a vu un algérien, 3 noirs et un indien qui n’ont également pas pu rentrer. Ils n’étaient jamais venus et la raison que le videur leur a donner, c’est qu’ils n’étaient pas accompagnés. Ils ne leurs ont même pas demander la pièce d’identité. Cependant, il est vrai qu’on a vu 2 ou 3 personnes noires rentrer, mais certains connaissaient les videurs.

    10. Questionnaire aux garçons majeurs de l’ECG :

    - Quel âge as-tu ?

    - Quel est ta nationalité ?

    - As-tu déjà été refusé à l’entrée d’une boîte de nuit (bypass)? Si oui, pour quels raisons?

    - Comment as-tu réagi ?

    - Est-tu retourné dans cette boîte de nuit ?

    -Connaissez vous des gens qui se sont vu refusé l’entrée au bypass ? Si oui, pour quels raisons ?

    Nous avons distribués 5 questionnaires à 5 africains qui ont la nationalité suisse et 5 autres, à des africains, arabes et kosovards. (Sans papiers suisses)
    A partir de leurs réponses, nous avons pu constater que TOUS se sont fait refuser l’entrée au moins une fois au ByPass. En général ils sont dans un groupe de différentes nationalités. On a également distribué un questionnaire à un portugais, et lui par contre, il a pu rentrer.
    Leurs réactions : Tous l’avaient mal pris, étaient vexés et énervés. Ils n’ont même pas chercher à comprendre car les videurs ne leurs donnent pas d’explications. Ils n’ont pas insiter et sont partis dans une autre boite.
    Raisons des videurs : ”Vous n’êtes pas des habitués”, ”Vous êtes trop nombreux” (ils étaient un groupe de 3) ou ”Je n’ai pas de compte à vous rendre.” = Phrase dite le plus souvent.

    11. LIENS :

    http://www.bypass.ch/

     

    CL Migrants

    Roms BMN

    9 janvier 2012
    1. DESCRIPTION DE LA PROBLEMATIQUE (QUI, QUOI, QUAND, OU, COMMENT, POURQUOI?)
    QUELS SONT LES ASSOCIATIONS OU SERVICES DE L’ETAT TRAVAILLANT DEJA SUR LA QUESTION ET QUELLES SONT LES STRATEGIES MISES EN PLACE?
    2. ETABLISSEMENT D’UNE STRATEGIE D’ACTION
    OBJECTIF  DU PROJET:
    PUBLIC CIBLE :
    QUELS SONT MES ALLIES ? QUELS SONT MES OBSTACLES ? 
    ALLIES :
    OBSTACLES :
    DESCRIPTION DE L’ACTIVITÉ PRÉVUE:
    RESSOURCES NÉCESSAIRES (MATÉRIELLES, HUMAINES ET ÉVENTUELLEMENT FINANCIÈRES) :
    CALENDRIER:   
    COMMENT ALLONS-NOUS ÉVALUER LES RÉSULTATS DE NOTRE PROJET?
    TITRE DE NOTRE ACTION:
    3. JOURNAL DE BORD:
    4. LIENS

     

    Violences policières à Genève : le saviez-vous? Maintenant si!

    1. DESCRIPTION DE LA PROBLEMATIQUE (QUI, QUOI, QUAND, OU, COMMENT, POURQUOI?)
    Les violences policières et leurs abus de pouvoir sont fréquemment perpétrées. Les plaintes n’aboutissent que très rarement et ces actions illégitimes sont souvent cachées au grand public. De plus, la majorité des victimes sont mal informée concernant leurs droits face à la police et beaucoup préfèrent se taire par peur de représailles ou par manque de confiance dans le système juridique.
    QUELS SONT LES ASSOCIATIONS OU SERVICES DE L’ETAT TRAVAILLANT DEJA SUR LA QUESTION ET QUELLES SONT LES STRATEGIES MISES EN PLACE?

    L’observatoire des pratiques policières de Genève informe les Genevois sur leurs droits face à la police via leur site web, la broche “Vos droits face à la police”, publiée et diffusée…. OÙ

    2. ETABLISSEMENT D’UNE STRATEGIE D’ACTION
    OBJECTIF  DU PROJET: Sensibiliser et informer les élèves et professeurs de l’ECG face aux bavures policières et leurs droits face à la police
    PUBLIC CIBLE : Élèves et professeurs de l’ECG (via les cours de droit de 1ère et 2ème année)
    QUELS SONT MES ALLIES ? QUELS SONT MES OBSTACLES ?
    ALLIES : L’OPP
    OBSTACLES : La direction de l’école
    DESCRIPTION DE L’ACTIVITÉ PRÉVUE: Nous prévoyons de monter une brochure de poche informant et sensibilisant l’ensemble du corps scolaire de l’ecg Jean-Piaget par rapport à leurs droits en situation de discrimination ou violence de la part des forces de l’ordre. Ce dossier comprend un résumé des droits que l’on a lors d’arrestations, de contrôles policiers ou de gardes à vue et des témoignages qui viennent du site …
    Violence policière en images
    RESSOURCES NÉCESSAIRES (MATÉRIELLES, HUMAINES ET ÉVENTUELLEMENT FINANCIÈRES) : moyens informatique, opp, impression, distribution mise en page
    CALENDRIER:   
    COMMENT ALLONS-NOUS ÉVALUER LES RÉSULTATS DE NOTRE PROJET ?

    Nous allons distribuer un certain nombre de flyers de l’OPP à travers l’école que ce soit dans à la bibliothèque, en mains propres, à nos camarades de classe ou par le biais des professeurs  et analyser les éventuels retours des élèves pour savoir ce qu’ils en pensent.

    TITRE DE NOTRE ACTION: Le saviez-vous ?
    3. JOURNAL DE BORD:

    Les 2 premières semaines, nous avons fait des recherches sur internet pour trouver des articles et des informations sur ce phénomène.

    La 3ème semaine, nos recherches nous ont conduits à prendre contact avec une association qui se bat pour les droits des gens face à la police.

    La 4ème semaine, nous avons mis en place un dossier préparatoire qui résume les points importants de la brochure de l’OPP trouvée sur internet.

    La 5ème semaine, nous avons préparé une série de questions essentiels pour l’entretien avec les membres de cette association.

    Le jeudi 9 février 2012, nous sommes aller rencontrer 2 de ces membre en ville pour partager le fruit de nos recherches avec eux.

    La semaine d’après les vacances, nous avons reçu le dossier que nous leur avons soumis par la poste avec quelques modifications de leur part et avons terminé de compléter le blog.

     

    4. LIENS

    Site de l’OPP

    Témoignage de violence policière

    témoignage d’un genevois

    exemple d’un procès

    ( témoignages de connaissances )

     

    CG Handicap

    BSH Précarité

    BSH migrants

    Prostitution: je suis une femme

    8 janvier 2012
    1. DESCRIPTION DE LA PROBLEMATIQUE (QUI, QUOI, QUAND, OU, COMMENT, POURQUOI?)

    Les personnes qui sont concernées par notre problématique sont les femmes qui se prostituent.
    Le but est de changer la vision que les personnes peuvent avoir des prostituées. Nous souhaitons aussi les rendre attentif au fait que la prostitution est un métier comme un autre et que ces femmes restent des êtres humains avant tout et méritent le respect.
    Ce projet sera réalisé entre décembre et début mars, à Genève et plus précisément dans le cadre scolaire.
    Nous souhaitons faire un court-métrage, dans le but de sensibiliser notre entourage (camarades de classe, amis, famille, etc…), car il y a beaucoup de préjugés vis-à-vis de ces femmes qui sont trop souvent considérées comme des femmes objet plutôt que de vrais êtres humains.

     

     

    QUELS SONT LES ASSOCIATIONS OU SERVICES DE L’ETAT TRAVAILLANT DEJA SUR LA QUESTION ET QUELLES SONT LES STRATEGIES MISES EN PLACE?

    Il y a l’association Aspasie qui se charge de défendre les droits des prostituées. Cette association s’est aussi chargé de créer un calendrier de l’avent aux Bains des Pâquis, retraçant le quotidien des prostituées. Dans celui-ci, nous pouvions trouvés des articles, des photos et divers objets concernant la prostitution.
    Il y a aussi Don Juan, un programme de prévention contre les maladies MST et le sida, qui est adressé à la clientèle.

     

    2. ETABLISSEMENT D’UNE STRATEGIE D’ACTION

     

    OBJECTIF  DU PROJET:

    Grâce a ce projet nous voulons casser les tabous vis-à-vis de la prostitution et mettre les gens au courant à propose de ce métier. Nous voulons également sensibiliser les personnes en général mais surtout les hommes.

     

    PUBLIC CIBLE : 

    La population, mais plus en particulier les hommes.

     

    QUELS SONT MES ALLIES ? QUELS SONT MES OBSTACLES ? 

     

    ALLIES :

    Notre professeur de civisme, Mme Luthy, Géraldine, la coordinatrice de l’association CODAP, Angelina, une prostituée que nous avons interviewé ainsi que l’opinion de passants dans la rue.

     

    OBSTACLES :

    Nous craignons que nous n’ayons pas assez de temps pour réaliser notre projet, que les personnes n’acceptent pas de répondre à nos questions.

     

    DESCRIPTION DE L’ACTIVITE PREVUE:

    Nous allons créer un court-métrage retraçant la journée d’une prostituée, interviewer une prostituée, ainsi que questionner des passants dans la rue.

    RESSOURCES NECESSAIRES (MATERIELLES, HUMAINES ET EVENTUELLEMENT FINANCIERES) :

    Nous avons besoin d’une caméra, d’un ordinateur, une personne qui film, trois personnes qui jouent, un enfant et de personnes volontaires dans la rue pour répondre à nos questions. Ainsi qu’une prostituée qui sera d’accord de nous recevoir pour lui poser des questions.

    CALENDRIER:   

    Nous sommes allés voir le calendrier de l’avent organisé par l’association Aspasie aux Bains des Pâquis. Ce calendrier nous a ouvert les yeux sur la prostitution et nous a introduit dans notre sujet. Il nous a fait réaliser les enjeux d’un tel projet, ainsi que les difficultés que nous allions rencontrés.
    Voici quelques photos que nous avons pris au calendrier de l’avent des Bains des Pâquis:

    Nous allons contacter et prendre rendez-vous avec l’association Aspasie.

    Nous allons par la suite, réaliser notre court-métrage.

    COMMENT ALLONS-NOUS EVALUER LES RESULTATS DE NOTRE PROJET?

    En postant la vidéo sur Facebook, nous espérons recueillir des réactions des internautes vis-à-vis de notre problématique. Nous allons aussi la passer en cours de civisme.

    TITRE DE L’ACTION, PROJET OU ACTIVITE: 

    La prostitution: Comment casser les tabous ?

    3. JOURNAL DE BORD:

    Lundi 23.01.12

    Nous avons tenté de contacter Aspasie (par téléphone et par mail). Nous n’avons pas eu de réponse pour le moment…

    Nous avons commencé à réaliser un court-métrage retraçant la journée d’une prostituée. Il nous reste encore trois scènes à créer, ainsi que le montage par ordinateur. Nous avons comme projet d’interviewer des passants dans la rue ainsi qu’éventuellement une prostituée. Pour l’instant nous avons tout le matériel nécessaire pour réaliser notre projet.

    Lundi 30.01.12

    Nous avons réussis à contacter Aspasie, nous avons rendez-vous le mercredi 1.02.12 avec une prostituée que nous allons interviewer et peut-être filmer.

    Aujourd’hui nous allons tenter d’interviewer des passants à Thônex, ainsi que des élèves de l’ECG.

    Lundi 30.01.12, plus tard…

    Nous sommes donc allées dans la rue pour interviewer les passants. Nous nous sommes rendues devant le centre commercial de Thônex et nous nous sommes séparées en deux groupes. Nous avons réussi à interviewer 6 personnes (2 hommes et 4 femmes) et avons eu de la chance, car l’une d’entre elle avait travaillé dans le domaine de la réinsertion des prostituées. Cependant nous n’avons pas eu le temps d’interviewer des personnes de l’ECG , mais au final, nous ne pensons pas qu’il est utile de le faire, car nous avons suffisamment de réponses à nos questions.

    Lundi 6.02.12

    Finalement, notre rendez-vous avec Angelina, la prostituée, a été reporté au mercredi 8.02.12 à 13h.

    Aujourd’hui nous avons réfléchis à la manière dont nous allions diffuser notre vidéo finale. Nous allons la diffuser dans notre classe de civisme, ainsi que la publier sur Facebook pour recevoir les commentaires de nos amis et connaissances.

    Jeudi 23.02.12

    Nous avons enfin pu rencontrer Angelina. Elle nous a accueilli chez elle et nous avons pu l’interviewer pendant plus de deux heures. Elle nous a raconté son parcours et nous a expliqué comment elle en est arrivé là. Elle a un regard bien particulier sur son métier, puisqu’elle dit aimer ce qu’elle fait.

    Lundi 20.02.12

    Nous sommes allées chez Emilie pour continuer le montage du court-métrage, nous avons rajouté du texte et couper des scènes. Nous avons aussi tourné une scène.

    Lundi 27.02.12

    Nous avons peaufiner le blog et répartis les différentes parties de l’évaluation et du bilan final.

    Quelques finitions restent encore à faire pour le court-métrage…

    Liens:

    Les Bains des Pâquis vont présenter dès mercredi la journée d’une prostituée